Justice: Diop Iseg saisit d’une requête la Chambre d’accusation pour l’annulation de la procédure

Mamadou Diop, patron de l’Institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion (Iseg) était inculpé le 12 mars 2020 par le juge d’instruction du 8e cabinet pour une affaire de mœurs. Par la suite, il avait recouvré la liberté provisoire depuis le 28 juillet dernier. Cette fois-ci, il a envoyé une lettre au président de la Chambre d’accusation afin qu’il statue sur son cas.

 Poursuivi pour Pédophilie, détournement de mineure et corruption de mineure sur une jeune fille du nom de Dieynaba Baldé, le patron de Iseg n’accepte toujours pas les faits qui lui sont reprochés et a d’emblée contesté le statut de mineure de la jeune fille. Il a saisi la Chambre d’accusation pour demander l’annulation de la procédure.
 Le journal “Les Échos” informe que dans la requête, il a saisi la juridiction du second degré et a fait remarquer que tous les délits sur la base desquels il est poursuivi sont déterminés par la minorité de la jeune fille. Selon lui, si l’on se réfère à l’article 320 du Code pénal, la minorité de la jeune fille est plafonnée à l’âge de 16 ans.
Or, Dieynaba Baldé est âgée de 17 ans, cela veut dire que son âge dépasse la minorité telle fixée par le Code pénal sénégalais. Ce qui conclut que tous les délits doivent tomber et la procédure annulée. Depuis 3 mois, la Chambre d’accusation n’a toujours pas évoqué sa requête. Ainsi, il a adressé une lettre au président de la Chambre d’accusation, via son conseil, et espère que la Chambre d’accusation se penche sur sa requête.

 

Laisser un commentaire