“J’étais inconscient et je n’avais aucune maturité”, Saër Kébé demande pardon

"J'étais inconscient

Jugé pour apologie du terrorisme, le jeune Saër Kébé s’est présenté, ce mercredi, devant le juge de la chambre criminelle de Dakar.  Il avait envoyé en 2015, sur la page Facebook de l’ambassade des États-Unis à Dakar et sur celle d’Israël, un message pour annoncer un attentat: “Nous préparons des attentats contre l’ambassade d’Israël au Sénégal et l’ambassade des États-Unis au Sénégal, et vous subirez de lourdes pertes”, avait-il écrit. Aujourd’hui, il regrette, son acte.

Vêtu d’un boubou blanc, c’est un jeune Saër timide et calme qui s’est présenté à la barre. Pour expliquer son acte, il a soutenu qu’il ne pouvait plus supporter de voir les États-Unis et Israël massacrer les Palestiniens et que personne n’en parle. De son avis, c’est ce qui l’a poussé à écrire ce message sur les pages Facebook officielles des ambassades des Usa et d’Israël.  

Aujourd’hui, face au juge, le jeune mbourois a regretté son acte: “Je regrette ce que j’ai fait.  J’étais inconscient et je n’avais aucune maturité. D’ailleurs,  c’est à cause de cela que mes  études sont interrompues.  Malgré le fait que j’étais en prison, j’ai toujours voulu passer mon Bac. Et c’est pour cela que j’avais déposé pour faire une candidature libre en 2016“, indique-t-il. En guise de dernier mot, il a tenu à demander “pardon”.

Me Abdoulaye Tall, son avocat, a dépeint Saer Kébé comme étant un jeune qui n’a d’autres préoccupation que d’aller au ‘’dahira’’ et de réussir dans ses études. Il argumente, cependant, que la chambre criminelle ne dispose pas d’éléments qui attestent que Saër Kébé a baigné dans un environnement favorable à la commission d’actes terroristes. Il a prié la chambre criminelle de renvoyer son client des fins de la poursuite.Le Procureur de la République a requis cinq (5) ans de travaux forcés contre l’élève Saër Kébé, qui avait posté des messages de menaces sur les pages Facebook des ambassades des USA et d’Israël à Dakar.

Laisser un commentaire