Investitures à “BBY” : le partage de bouki de Macky en chiffres

Investitures à “BBY”

0
9

Surpris. Tanor et Niass l’ont été quand ils ont appris le quota qui est alloué à leurs formations politiques respectives. Et pour cause. Si Macky, 5 ans durant a été “très” généreux envers ces alliés “lourds”, ce n’est plus le cas. Et l’on comprend selon L’Observateur, les raisons qui ont poussé les “papys” de la République à être en colère contre le chef de l’Etat.

D’après le canard de You, Macky a dribblé tout le monde au moment où, Tanor et Niass surtout, s’y attendaient le moins. En effet, conscient que l’échéance de 2019 arrivant à grands pas, le président de la République a eu le réflexe de placer (ses) hommes à la place qu’il faut, mettant de côté, la dynamique de cohésion au sein de la coalition “BBY”qui prévalait, jusque-là, .

A ce titre, informe L’Observateur, sur les 150 candidats investis, l’Alliance pour la République (Apr), il s’est tapé la part du lion en s’offrant, 115 dont 42 sur la liste nationale et 73 sur la liste départementale. Au moment où, le Partis socialiste (Ps), principale force alliée, du haut de son ancrage dans le fin fond du pays, se tape 17 candidats investis.

Quant à l’Alliance des Forces de progrès de Moustapha Niass, loin des 13 postes comme écrivait lundi, Actusen.com, il se retrouve avec la moitié soit 6 investis. La Ld de Bathily et le Pit de Dansokho, 2 investis tandis que la Coalition “Macky2012”, celle qui porta la candidature de l’actuel locataire du Palais de la République, se retrouve avec 3 investis. Toutes les autres coalitions et “souteneurs” ont, en tout pour tout, 5 postes à pourvoir loin du 0 pointé de l’Urd de Djibo Ka.

Actusen.com

 

Laisser un commentaire