Graves révélations de Yakham Mbaye sur « Y en marre: ils auraient soutiré 6 millions de Fcfa aux dignitaires du régime en place

Suite à leur point de presse tenu ce mercredi dernier, à leur siège au parcelles assainies unité 16,dont le but a été de revenir sur la situation actuel du pays, de dénoncer l’injustice qui règne en ce moment, disent-ils. Ainsi d’informer au peuple sur leur marche prévu le 7 Avril prochain avec la mobilisation d’un million de Sénégalais à ce rendez-vous.

 

Les dirigeants du mouvement « Y en marre » se voient bruler, dribbler par Yaxam Mbaye en les devançant à la Préfecture, révèle les 6 millions encaissés par les membres du groupe Keur-gui de Kaolack , Kilifeu et Thiat, et les autres sous soutirés nuitamment aux dignitaires du régime.

Ce, pour accuser Thiatt, Kilifeu, entre autres, de faire le tour de certains tenants du Pouvoir, aux fins de leur soutirer des sous, et dès le lendemain, de se montrer volubiles et expansifs, quant à leur volonté de lutter pour le peuple.

En d’autres termes, Yaxam Mbaye, qui dit détenir des preuves formelles quant aux agissements des “Y en a marristes”, de citer nommément Thiat et Kilifeu qu’il accuse d’avoir touché six millions F Cfa, récoltés auprès de tenants du pouvoir. C’était, dit-il, dans le cadre des préparatifs à l’anniversaire de leur Groupe de “Rap”.

Bref, le Secrétaire d’Etat à la Communication, Yaxam Mbaye, accuse les animateurs de “Yen a marre” de soutirer des sous, la nuit, aux dignitaires du Pouvoir ; et le matin, de tympaniser le peuple.

Par ailleurs, dans le souci de contrecarrer la manifestation des animateurs du Mouvement “Yen a marre”, le responsable de l’Alliance pour la République (Apr), Parti au Pouvoir, annonce une marche, le 7 Avril prochain. Soit, à la même date que le rassemblement de “Yen a marre”.

A cet effet, l’Autorité préfectorale ne pourra-t-elle pas être tentée d’interdire la manifestation des “Y en a marristes”, au motif qu’il pourrait y avoir des risques de troubles à l’ordre public? Question qui garde tout son sens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire