Le gendarme qui a tué l’étudiant Fallou Séne démasqué

Le gendarme qui a tiré l'étudiant Fallou Séne démasqué .

Une dizaine de jours après la mort de l’étudiant Fallou Séne, l’enquête ouverte par la gendarmerie a beaucoup avancé.  L’auteur du coup mortel a été identifié: c’est le chef de l’équipe des gendarmes qui supervisaient les opérations à l’université Gaston Berger de Saint Louis.

Le commandant de la brigade gendarmerie de Saint Louis avait été prévenu  par l’ex-recteur de l’université Gaston Berger de Saint-Louis,  M.Baydala Kane, que les étudiants avaient l’intention de faire du « Nguinté Toubab » (journée sans ticket), avait dépêché des troupes là-bas pour veiller au respect de l’ordre, à la protection des biens et services de l’Etat.

Nos confrères du journal Libération qui ont donné l’information ont précisé que le chef de la section a évoqué l’article 20  pour justifier son acte. A l’en croire,  lui et ses hommes étaient encerclés par une troupe d’étudiants belliqueux. Circonstance aggravante, le chef d’équipe a argué qu’il avait déjà plusieurs gendarmes blessés dont certains étaient à terre.

Face à cette situation, il ne lui restait de choix que de tirer pour faire peur. Et espérer faire et reculer les étudiants. Mais, il a soutenu n’avoir jamais eu l’intention de tuer.  Aussi, le gendarme a fait savoir que « les étudiants étaient des milliers et ils (leur) lançaient des pierres. »

Le journal Libération à préciser que « étant le dirigeant des troupes donc responsable de la vie de ses hommes, le chef de groupe est le seul à disposer d’arme. Il est le seul gendarmes qui a le droit de tirer pour protéger ses hommes. »

 

Laisser un commentaire