Fuites au bac : Les élèves dénoncent le prof de Yalla Suur-en qui écoulait les épreuves à 200 000 par matière

Fuites au bac : Les élèves dénoncent le prof

0

L’acte est plus exorbitant que le coût. Un éducateur qui orchestre des fuites pendant les examens ne mérite pas son statut de pédagogue. Et le prof du lycée Yalla Suur-en, cité par les élèves qui ont acheté auprès de lui, les épreuves et le président de jury risquent de déshonorer le corps enseignant.

Le monde éducatif est à l’envers. Les faits sont graves, l’acte de l’enseignant est simplement indigne. Un enseignement, censé être un modèle de ses élèves, a bafoué les règles pédagogiques et incité les candidats au vol et à la tricherie. Cet enseignant de Yalla Suur-en est inclus dans ce lot de 28 personnes incriminées et arrêtées, suite à une enquête sur les fuites au Bac. Des élèves ont avoué que ce professeur leur a vendu les épreuves à 200 mille francs la matière.

« La division des investigations criminelles, en collaboration avec la section de recherches de la gendarmerie, a cueilli ce nombre de personnes dont une majorité d’élèves, le professeur de Yalla Suur-en sus cités, un président de jury et des agents de l’Office du Bac« , selon le journal libération.

Les fuites, cette année durant les examens, ont concerné les épreuves de français, de d’Histoire et la Géographie. Elles ont fait beaucoup de bruits. Des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop et des syndicalistes ont même demandé la démission du ministre de l’enseignement supérieur et celle du directeur de l’Office du Bac, Babou Diakham qui jusque-là n’est pas encore incriminé dans cette affaire; même s’il a fait l’objet d’une enquête. Ces épreuves ont été reprises lundi dernier dans toute l’étendue du territoire national.

 

 

 

Laisser un commentaire