Forum de l’OCDE : Le réquisitoire de Macky Sall contre la mondialisation

Forum de l’OCDE : Le réquisitoire de Macky Sall contre la mondialisation

Le chef de l’Etat Sénégalais, par ailleurs Président de l’Union Africaine, n’a pas porté de gants pour  dénoncer les effets néfastes de la Mondialisation. Dans un discours tenu lors de l’ouverture du Forum de  l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), Macky Sall souligne que la mondialisation a « accentué les inégalités » et que l’Afrique « continue de subir les déséquilibres » sur les plans économiques, commerciaux et financiers mondiaux.

« La mondialisation, qui était perçue comme une ère d’échanges et de complémentarité pour une croissance et une prospérité partagées, a plutôt accentué les inégalités », a déclaré Macky Sall, ce jeudi, en compagnie du Premier ministre italien Mario Draghi et de Mathias Corman, secrétaire général de l’OCDE. 
« Mon point de vue est celui d’un continent qui accuse le plus grand retard dans le processus de développement (…) « Nous vivons une sorte de crise des finalités, qui se traduit par le déficit d’accès du plus grand nombre à des conditions minimales d’une vie décente: nourriture, eau potable, soins de santé, logement et éducation », a énuméré le président en exercice de l’Union Africaine (Ua), qui fait allusion à la guerre en Ukraine qui risque d’entraîner une famine sur le continent. 
 
Le président du Sénégal a par ailleurs reproché jeudi une “inégalité” de traitement des pays africains dans la manière dont ils sont évalués par les agences de notation financière, renseigne l’AFP. 
 
Macky Sall a également exhorté le G7 et l’OCDE à tenir compte de la “spécificité”  de l’Afrique dans les efforts de « décarbonation ».
 
« Nous sommes 1,4 milliard d’habitants sur le continent africain et plus de 600 millions n’ont pas encore accès à l’électricité », a fustigé Macky Sall , qui reprend les chiffres  brandis en mai.
 
« Donc quand on dit qu’on ne va plus financer l’énergie fossile, y compris le gaz, qui est beaucoup moins polluant que le charbon ou le fuel, alors il faut savoir qu’on porte atteinte gravement à l’objectif d’accès universel à l’électricité », conclu le président sénégalais.

Laisser un commentaire