Fessenheim: La fermeture de la centrale nucléaire pourrait être actée jeudi 6 avril

La fermeture de la centrale nucléaire

D’après Le Canard enchaîné daté de ce mercredi 29 mars, le conseil d’administration d’EDF pourrait se réunir le jeudi 6 avril pour voter définitivement la fermeture de la centrale nucléaire la plus vieille de France.

Sur sa Une, Le Canard enchaîné se veut clair, ce mercredi : « Hollande veut débrancher Fessenheim avant de partir. » Promesse de campagne du candidat socialiste devenu président, la fermeture de la plus vieille centrale nucléaire française pourrait être enfin actée juste avant la fin de son quinquennat, selon les détails du volatile.

Plus précisément, EDF devrait réunir un conseil d’administration afin de valider notamment dans un nouveau vote en ce sens le jeudi 6 avril. Des informations que n’a pas souhaité commenter l’électricien français. Au mois de janvier, le protocole d’indemnisation du groupe préalable à la fermeture anticipée avait déjà été adopté.

Depuis, ce que l’entreprise avait posé dès janvier comme autres conditions préalables à la fermeture a également été validée. L’Etat lui a garanti la construction de l’EPR de Flamanville et l’exploitation du deuxième réacteur de Paluel en Seine-Maritime, alors que Bruxelles a ensuite validé l’indemnisation de 489 millions d’euros minimum.

Restant dans l’expectative après le conseil d’administration du 24 janvier, les salariés de la centrale ainsi que les associations militantes pour la fermeture de Fessenheim n’ont pas encore réagi à ces informations. Si la fermeture de Fessenheim est actée avant le premier tour de la présidentielle, elle devrait intervenir d’ici fin 2018.

Laisser un commentaire