Exclusivité: Affaire Clédor Sène VS Pape Samba Mboup, l’affaire est définitivement close

Exclusivité: Affaire Clédor Sène VS Pape Samba Mboup,

0

L’affaire promettait d’être le dossier à suspens de cet été. Finalement, elle n’a été qu’une simple parenthèse judiciaire où le ridicule a pris le dessus sur la vérité. Récit d’un face à face haletant effectué dans les locaux de la section de recherches. 

« Le faux et l’usage de faux » qui a valu la convocation d’Amadou Clédor Séne devant la section de recherches de la gendarmerie de Colobane est finalement classé sans effet, à la suite du refus du plaignant de se soumettre à l’examen vocal qui permettrait de savoir si c’est bien un enregistrement authentique. Ou, si c’est un trucage.

Au préalable, pendant 30 minutes, les gendarmes avaient tout fait pour que les écoutes de l’enregistrement ne se fassent pas devant Me El’hadji Diouf. Ce dernier comprenant qu’on veut lui cacher des choses, à cause notamment de l’interprétation erronée de l’article 50 du code de procédure pénal sénégalais avec celui 5 de l’Uemoa qui ne sont pas d’accords sur le moment de la  présence de l’avocat d’une personne convoquée devant des enquêteurs, a fait appel à M. Augustin Tine, le ministre des forces armées pour qu’il éclaire la lanterne des officiers de police judiciaire. 

Quand les gendarmes ont voulu lui faire écouter les enregistrements sonores, comme piqué par une crise, Pape Samba Mboup a tenu sa tête entre ses mains et demandé qu’on arrête l’audio puisqu’il lui faisait mal à la tête. C’est à cet instant-là que les gendarmes lui ont demandé s’il voulait se soumettre au prélèvement d’un échantillon de sa voix dans un studio insonorisé de la police scientifique.

Mais, comme il savait inconfortable sa position et certainement conseillé par son avocat, Me Clédor Ciré Ly, l’ancien chambellan d’Abdoulaye Wade a refusé de se soumettre à cette expertise déclarant sèchement: « je ne me soumettrai pas à ce jeu. » Face à ce blocage, puisque les gendarmes ne pouvaient pas contraindre le plaignant à se soumettre au test, les enquêteurs ont mis un terme à cette procédure. Et les deux protagonistes ont pu quitter, tranquillement, la section de recherches. 

De son coté, sorti en premier de la Section, Pape Samba Mboup qui a, une fois encore, bluffé a déclaré aux journalistes que Clédor Sène était retenu à l’intérieur et qu’on ne le verrait pas de sitôt. Mais, quelques minutes plus tard, c’est un Amadou Clédor Sène, le triomphe modeste, qui s’est présenté aux journalistes avec son avocat, Me Elhadji Diouf.

Après avoir donné sa version de ce qui s’est passé à l’intérieur du bâtiment de la Section de recherches, Clédor Sène a promis de faire de nouvelles révélations. En donnant des parties jusque la pas encore mises à la disposition du public; puisque seules 13 minutes de l’enregistrement qui a duré plus d’une heure 30 minutes ont été entendues.  En écoutant la suite des confessions de Pape Samba Mboup, on se rend compte que le vieux a vraiment caqueté.

Laisser un commentaire