ENTRETIEN Avec Cheikh Mbacké Dolly :  » J’ai un alibi… Les arguments de Me Babou sont faux.

ENTRETIEN Avec Cheikh Mbacké Dolly

0

C’est devant les locaux du commissariat spécial de Touba que la tête de liste départementale de la coalition Manko Gagnante du Président Wade nous a accordé cet entretien.

La veille déjà, il était cuisiné par les enquêteurs pour savoir s’il était mêlé dans l’affaire du saccage des bureaux de vote à Touba le 30 juillet dernier. Cheikh Mbacké Bara Dolly, victime d’un témoignage l’accablant a choisi de se laver à grande eau. Il dénoncera l’arrestation de Serigne Assane Mbacké, balayera d’un revers de main les allégations de Me Abdoulaye Babou avant  de s’adresser au Président Macky Sall.
Dakaractu : Les choses semblent se compliquer pour vous surtout avec les arguments brandis par l’avocat de Bby?
Les arguments brandis par Me Abdoulaye Babou sont faux et complément insensés. Il n’est pas exact de dire que 147 bureaux de vote ont été saccagés. C’est inexact ! Seuls 52 bureaux ont été vandalisés. Partout ailleurs, le vote n’a pu se faire parce que les électeurs n’avaient pas trouvé sur place des bulletins. Il y a 548 bureaux dans la cité. Les 338 ont correctement fonctionné. Par conséquent 220 ont complètement été supprimés. À Darou Khoudoss 1, il y avait 95 bureaux.
À Darou Khoudoss 2 , il y avait 32 bureaux. Au Boulevard Tindôdi, il n’y a pas eu vote dans la trentaine de bureaux tout comme à l’Université Baay Lahad où il n’y avait ni personnel, ni logistique. Ceci ne relève pas de notre responsabilité. C’est l’administration qui a fauté et vous ne verrez aucun responsable politique du Pds dans les vidéos des saccages.
Serigne Assane Mbacké est arrêté… Vous dites quoi sur ce cas précis ?
Serigne Assane Mbacké n’a rien fait qui mérite qu’il soit arrêté. D’ailleurs, il est arrêté pour menaces de saccage et non pour saccage. Autant je peux jurer que je n’ai rien à voir avec ces actes de vandalisme, autant je peux le faire le concernant. Il n’était pas sur les lieux. Tout le contraire pour Mor Lô, responsable politique de l’Apr, qui a été aperçu par un témoin en train de passer à l’acte.
Me Babou est d’avis que c’est votre immunité parlementaire, convoquée à tort, qui vous sauve, pour le moment.
En disant cela, Me Babou accepte, par ricochet, que nous avons gagné les élections puisqu’il parle déjà d’immunité parlementaire. C’est la volonté populaire qui a fait de nous des députés.
Maintenant, ces gens ont recruté une personne qui est venue dire qu’il m’a aperçu en train de vandaliser des bureaux. Il est allé jusqu’à déclarer que Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, Serigne Assane Mbacké et moi étions ensemble quand les saccages avaient lieu. Ce qui est absolument faux parce qu’à aucun moment de la journée, nous n’avions été ensemble. Nous avions convenu de travailler séparément afin de mieux superviser le vote dans les différents centres. Mon alibi est simple : u moment des saccages, j’étais en réunion avec le gouverneur, le commissaire, le préfet et le sous-préfet.
Vous pensez que vous êtes victimes d’un complot politique ?
Mais oui!  Laissez-moi mettre en garde le Président  Macky Sall contre toute tentative de confiscation de la volonté populaire. Touba n’acceptera jamais que ses choix soient bafoués. Le  Chef de l’État gagnerait à inviter son personnel politique à ne pas être de mauvais perdants. Nous avions servi des avertissements car nous étions certains que le vote n’allait pas bien se passer. Nos adversaires étaient les seuls à gagner dans cette affaire de saccage parce qu’ils étaient certains qu’ils allaient perdre.
Et le Président Wade, a-t-il déjà réagi pour vous soutenir ?
Wade suit de près l’affaire et réagira dès qu’il sera opportun. Je peux vous l’assurer…
Avec DakarActu

Laisser un commentaire