Election Législative 2017: La COS/M23 ne croit pas à une liste unique de l’opposition

 La commission orientations et stratégies du mouvement du 23 juin (COS/M23) ne croit pas que l’opposition réussira à mettre en place une liste unique pour les législatives. 

« Compte tenu de la démarche de la majorité des acteurs politiques et de la société civile du bord de l’opposition, rien ne présage d’une liste unique de ces derniers, pour les élections législatives à venir. Peut-être au plus, nous aurons quelques grandes coalitions de partis aux convergences similaires pour porter des idéaux ensemble », affirme le coordonnateur de la COS/M23.

Abdourahmane Sow d’exprimer toute sa déception face à cette situation : « malheureusement pour la démocratie sénégalaise, on risque de perdre une réelle opportunité de révolutionner la démarche. Les clivages politiques, les calculs politiciens, les enjeux, ont pris le dessus sur un idéal qui aurait permis le renversement de la tendance par une majorité à l’assemblée nationale pour des réformes de gouvernance très forte ».

Selon-lui, « le débat d’un programme consensuel de législature devait être posé par les acteurs ». Mais, se désole-t-il, « les forces opposées au régime de Macky Sall n’ont jamais tenu compte de ce facteur déclencheur, qui aurait pu rapprocher les plus réfractaires à un cadre hybride, regroupant l’ensemble des forces. Cela renseigne sur l’état d’âme de quelques leaders qui, pour certains, ont mis en avant leur ego, et pour d’autres, l’intérêt crypto-personnel et le positionnement ».

Mr Sow estime que « l’opposition sénégalaise doit comprendre que son éclatement ne fait que renforcer le pouvoir, ce dernier disposant des avantages du mécanisme électoral ».

Laisser un commentaire