Election américaine: « Il existe d’autres vidéos de Trump. Et elles sont bien pires »

    Election présidentielle

    Bill Pruitt, producteur de l’émission « The Apprentice » dont Donald Trump était la vedette, affirme qu’il existe d’autres vidéos pouvant mettre à mal le candidat républicain à la Maison Blanche.

     

    Un simple tweet a suffi à remettre de l’huile sur le feu. Après les révélations embarrassantes sur Donald Trump ce week-end, Bill Pruitt a certifié que le milliardaire pourrait sans doute être confronté à d’autres polémiques jusqu’au 8 novembre, date de l’élection.

    « Je peux vous l’assurer: en matière de vidéos de Trump, il en existe des bien pires », a-t-il balancé sur Twitter. Un message qui a fait l’effet d’une bombe alors que le candidat républicain est en pleine tourmente.

    Qui a 5 millions de dollars?
    Selon le NY Daily News, Pruitt fait allusion à une vidéo dans laquelle Trump prononcerait le mot « nigga », considéré outre-Atlantique comme une insulte raciste très agressive, faisant directement référence à la période esclavagiste des Etats-Unis. Si le mot est familièrement utilisé par la communauté afro-américaine, il prend un sens tout à fait différent lorsqu’il est prononcé par une personne qui n’est pas noire. Les médias américains le baptisent d’ailleurs « The N-Word ».

    Contractuellement, la séquence ne peut toutefois pas être révélée au grand public, clause de confidentialité oblige. Si elle n’est pas respectée, une amende de 5 millions de dollars devra être payée. C’est Chris Nee, productrice et scénariste, qui a fait cette révélation. « Je n’ai pas les bandes (…) J’ai entendu de la part des producteurs/équipe que le N-word était prononcé », a-t-elle précisé sur Twitter face aux multiples interrogations des internautes.

    Mais cela n’empêche pas les détracteurs de Trump de tout faire pour que la vidéo soit publiée. Une collecte de fonds est menée sur le web pour aider financièreent celui qui devra payer l’amende…

    Laisser un commentaire