Economie: « Nous voulons aller vers un monde de moins en moins cash », Blaise Ahouantchédé

Economie: "Nous voulons aller vers un monde

Présent dans le système monétaire ouest-africain depuis une quinzaine d’année, le Gim-Uemoa a décidé, cette année, de se découvrir aux usagers.

Dans cet entretien exclusif que son patron, M. Blaise Ahouantchédé, nous a accordés, nous sommes revenus sur les objectifs de la structure, les enjeux du futur pour cet organisme qui se veut « le gendarme de la monétique » dans l’espace Uemoa.

Réservée, jusque-là, à une élite, la carte bancaire est en train de se démocratiser dans l’espace de l’union économique des Etats de l’Afrique de l’ouest. Et, si l’on se fie aux voeux de M. Blaise Ahouantchédé, son utilisation doit être généralisée. Et l’installation des terminaux de paiements électroniques -TPE- accessible à tous les commerces.

Comme en Europe et en Amérique où le cash est commence à se raréfier au profit de la carte bancaire, le directeur général du Gim-Uemoa voudrait que tous les citoyens comme les Etats de l’espace adoptent le digital pour toutes leurs opérations bancaires et financières.

Désigné par la banque centrale -BCEAO- pour gérer la l’interconnectabilité, l’opérabilité et la digitalisation de tout le système bancaire de l’espace Uemoa, le Gim -qui se veut le gendarme de la monétique- a déjà réussi à réunir plus d’une centaine de banques dans son réseau.

C’est, cette opération qui permet aujourd’hui à un client d’une banque X de se présenter au guichet de la banque Y et pouvoir y accéder à son compte. « Notre objectif, c’est de faciliter le paiement du citoyen auprès des commerçants avec l’installation de terminaux dans les commerces« , a déclaré M. Blaise Ahouantchédé.

Cette nécessité de développement du digital est une demande de plus en plus pressante des populations qui sont nombreuses à se servir de leurs Smartphones, avec notamment l’intrusion des opérateurs de téléphonie dans la bancarisation de l’économie.

Et cette économie qui échappe, pour le moment, aux banques intéresse grandement le Gim comme il voudrait que les Etats adoptent le paiements aussi bien des taxes que des impôts via le digital. Avec le tout numérique, M. Blaise Ahouantchédé pense que les Etats comme les usagers y gagneraient en temps et en sécurité.

 

Laisser un commentaire