Dortmund-Monaco: Mendy a promis à Dembélé de le «calmer au premier contact»

A quelques heures du choc entre le Borussia Dortmund et l’AS Monaco en quart de finale de Ligue des champions , Ousmane Dembélé, jusqu’ici très discret dans les médias, s’est livré dans les colonnes de l’Equipe ce lundi.

Ce qui frappe direct en lisant ses mots, c’est que le gamin a la tête sur les épaules et fait preuve d’une très grande humilité. Ça ne serait pas un peu la marque des plus grands, ça ? Allez, voici un petit best-of des déclas de l’ancien Rennais.

Pourquoi Dortmund ? « C’était un choix réfléchi que j’avais pris tôt, la saison dernière, car j’avais parlé avec le coach ( Thomas Tuchel) très tôt. Je n’avais mis que deux ou trois buts avec Rennes mais il m’avait dit qu’il me voulait. Après avoir entendu son discours, je lui ai dit que je signerais à Dortmund quoi qu’il arrive. »

Dortmund-Monaco, ça chambre avec les potos de l’équipe de France ? « On ne s’est pas trop chambrés. Il y a du respect et on reste méfiants. On attend l’issue des deux matchs pour lancer les hostilités (…) Ah si, on s’est un peu taquinés avec Benjamin (Mendy) ! Il m’a promis de me calmer au premier contact. Et moi je lui ai promis que, s’il était averti sur ce premier contact, j’allais le provoquer tout le match (rires) ! »

Des dribbles humiliants pour ses adversaires ? « Je ne me pose aucune question. Si mon adversaire n’est pas content, ce n’est pas mon problème. »

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? « Remporter la Ligue des champions. La Coupe du monde aussi, parce que les Portugais là ( Raphael Guerreiro, international portugais et coéquipiers de Dembélé à Dortmund, est présent lors de l’interview)… Je veux une revanche face au Portugal. Ils vont voir (rires) ! »

Dembélé, l’avenir des Bleus ? « Ce n’est pas moi l’avenir de l’équipe de France ! C’est le collectif (…) Nous, on est là pour être investis par ce maillot. De toute façon, que tu aies 19 ans ou 28 ans, tu dois toujours faire tes preuves en sélection. C’est faux quand on dit que je suis l’avenir de l’équipe de France. On ne sait jamais ce qui peut se passer. Imagine, tu te blesses ! »

Un mec humble ? « Mon humilité ? Elle me semble normale. Je ne vais quand même pas dire que je suis le meilleur joueur du monde. »

Laisser un commentaire