Culture: Pendant 72 heures, le Cap-Skring a vécu à l’horloge du festival Totaly Event’s

Ils étaient plusieurs dizaine de personnes à avoir pris d’assaut la cité balnéaire du Cap Skring, en Casamance, pour y refaire vivre l’art et la culture. Venus satisfaire à la 3 ème édition du festival Fashion Tours, les festivaliers sont arrivés ce vendredi de tout le Sénégal, et au delà, pour redonner vie à cette cité balnéaire qui a du mal à retrouver son attrait d’antan.

Marquée à jamais par une mémorable incursion sanglante des combattants du MFDC qui y avait causé la mort de plusieurs personnes, cette cité balnéaire, dont le Club Méditerrané avait fait son fleuron, essaie petit à petit à se rappeler aux bons souvenirs des vacanciers, à la recherche de belles plages sous les cocotiers. Et c’est pour que les touristes reviennent en masse sur son sable fin que les organisateurs de ce festival ont décidé de remettre la vielle du Cap-Skring sur la sellette.

« J’étais venu en tant que moniteur en 1984. C’est à cette période là que j’ai découvert la Casamance, avec Djibélor. Ensuite, lorsque je suis arrivé à Carabane, on a entendu des bruits de bottes dans cette partie du Sénégal. Et nous avions renoncé à nos projets culturels ici. En 2007 aussi nous sommes revenus grâce à la CBAO. Aujourd’hui, nous sommes revenus pour montrer ce que cette région et cette ville ont de plus beau. » A déclaré Ndiassé Gningue, l’un de l’AIVLT, l’agence internationale de vacances, du loisir et du tourisme culturel. Sensible à tant de marque d’affection pour sa région, M. Abdoulaye Baldé, le maire Ziguinchor a tenu à faire le déplacement du Cap Skring et à saluer l’initiative.

Aussi, bien que heureux de venir soutenir cette belle initiative du Cap Skring, le maire de Ziguinchor aimerait voir pareille opération dans sa ville. S’il s’est dit heureux de voir des jeunes de Dakar venir participer à la résurrection de la ville touristique du Cap Skring, Abdoulaye Baldé a invité les populations de la Casamance à s’approprier l’initiative. Comme lui, Cheikh Gningue, le sous-préfet de Cabrousse, a tenu à saluer la constance de Totaly Even’s qui pour la 3eme fois est venu revisiter la Casamance.

LAISSER UN COMMENTAIRE