Côte d’Ivoire : un syndicat craint une contamination « à grande échelle» du corps médical au Covid-19

La plateforme des syndicats de la santé et syndicats associés de Côte d’Ivoire s’est inquiétée, mercredi à Abidjan, d’une contamination « à grande échelle » du corps médical ivoirien au Covid-19 se réservant le droit de recourir à des «actions nécessaires si rien n’est fait».

Selon Dr Séka Jean Didier, le Coordinateur général de cette plateforme, la propagation de la maladie à Coronavirus n’épargne pas les agents de santé qui selon lui, sont sans matériels de travail, ni équipements de protection individuelle (EPI).

« Au CHU de Cocody, plus de six  médecins ont été mis en quarantaine après avoir été exposés à des cas confirmés sans équipement de protection individuelle…Au CHU d’Angré un médecin est en quarantaine après avoir été exposé, tandis que des sages-femmes ayant été en contact avec la même patiente ont été laissées-pour-compte sans aucune prise en charge (quarantaine)», a fait savoir Dr Séka.

Il a ajouté qu’à l’hôpital général de Koumassi, « nous avons constaté la non mise en quarantaine de plusieurs équipes du service de pédiatrie ayant été en contact avec un enfant testé positif au covid-19 après plusieurs jours de prise en charge».

A en croire Dr Séka, l’agent de santé est « en voie de devenir un puissant vecteur de transmission» de la maladie à Covid-19.  Face à cette situation, ce syndicat qui dit représenter 33% du personnel médical syndiqué en Côte d’Ivoire a fait plusieurs propositions aux autorités sanitaires du pays.

 Il s’agit notamment de la mise à disposition dans les brefs délais de la logistique de travail dans les établissements hospitaliers sans distinction,  la définition d’un cadre formel d’allocation de prime et d’indemnité à l’ensemble du personnel du ministère de la santé et de l’hygiène publique sans distinction.

Auparavant, Dr Séka a dénoncé « l’inexistence de primes » pour l’ensemble des agents de santé. Fin mars, le ministère ivoirien de la santé et de l’hygiène publique avait  annoncé que des primes de risque et d’encouragement ont été prévus pour le corps médical pendant la période de la crise sanitaire liée à la maladie à Coronavirus.

« Plusieurs mesures ont été prises pour permettre aux agents de la santé de travailler dans cette situation de crise dans de bonnes conditions. Concernant la question du risque des agents, le ministère a prévu des primes de risque et d’encouragement pour cette période de crise», indiquait ce département ministériel dans une note d’information.

Laisser un commentaire