COORDINATION DE LA DSE APR DE FRANCE : « DEMBA SOW DOIT SE RETIRER », ESTIME ALIOUNE NDAO FALL

COORDINATION DE LA DSE APR DE FRANCE

0

Même s’il reconnaît que Demba Sow a rempli sa mission à la tête de la DSE APR de France, Alioune Ndao Fall pense qu’il « doit se retirer ». Cela permettrait de « susciter la motivation et des ambitions chez les militants », a expliqué le secrétaire en charge de la diaspora à la direction de l’APR, dans cet entretien réalisé dans son bureau, à Dakar. Il a aussi déploré les guerres de positionnement qui handicapent le fonctionnement du parti dans la diaspora.

Infos15 : Que pensez-vous des résultats obtenus par la coalition BBY lors des législatives du 30 juillet dernier ?

Alioune Ndao Fall : Je voudrais, au nom de toute la diaspora et de ses élus, remercier le président de la République qui nous a permis d’entrer à l’Assemblée nationale. Cette demande était là depuis que les Sénégalais de l’extérieur ont commencé à voter, mais l’histoire retiendra que c’est Macky Sall qui a traduit en acte cette demande des Sénégalais de l’extérieur. Tous les républicains de la diaspora doivent se mobiliser pour que nos élus jouent leur rôle.

Avez-vous le sentiment que la coalition Benno Bokk Yakaar a bien gagné les élections législatives du 30 juillet ?

Ce qui compte dans une élection, c’est d’abord la victoire. Sur les 15 députés de la diaspora, les 12 appartiennent à notre coalition. C’est en Europe du Sud seulement que nous avons perdu. Je pense que c’est un bon résultat.

Même si BBY a gagné en France, force est de reconnaître que l’APR, le principal parti de la coalition, est souvent secoué par des guerres de positionnement. Quel message pourriez- vous adresser aux responsables de la DSE APR de France, à un peu plus d’un an de la présidentielle ?

Quand on lit les résultats sortis des urnes, on se rend compte de l’immense travail qu’il faut faire avant la présidentielle de 2019. J’ai le sentiment que nous avons laissé un peu de champ à l’opposition. Il faut aussi déplorer qu’au niveau de certaines DSE, particulièrement celles de l’Italie et de France, nos camarades ont perdu de vue que l’unité est la chose la plus importante. Ils ont oublié que leurs bagarres handicapaient le président Macky Sall, qui est le dénominateur commun du parti. Nous avons perdu beaucoup de militants à cause de nos problèmes internes. Mais nous allons tenter de trouver une solution aux problèmes qui handicapent le bon fonctionnement du parti dans la diaspora, en France particulièrement.

En quoi faisant ?

Il faut d’abord saluer le sursaut des militants, certains n’étaient pas contents, mais ont voté pour BBY car il est inacceptable à leurs yeux que la coalition présidentielle perde les législatives dans la diaspora. Maintenant la balle est dans le camp de la direction du parti. Il nous appartient d’aller vers les militants, de les écouter et de prendre les mesures qui s’imposent avant la présidentielle de 2019.

Il se dit souvent que cette victoire est d’bord celle de Macky Sall avant d’être celle des élus…

Je le dis haut et fort. Mieux, j’ai tenu à le dire directement au président de la République. Je lui ai dit : + Monsieur le président de la République, dans la diaspora, Ndaw Fall, Massamba, Mademba ne vous ont apporté aucun militant. Ce sont vos militants. C’est vous qui étiez dans la diaspora pour convaincre les Sénégalais. Ils ont adhéré à votre projet, c’est la raison pour laquelle ils vous soutiennent de façon indéfectible. Nous, nous ne sommes que des acteurs que vous avez placés par-ci, par-là pour gérer le parti+. Si le président de la République arrête aujourd’hui de faire de la politique, l’APR n’existera pas dans la diaspora. Je le dis encore, le mérite des résultats obtenus dans la diaspora à l’occasion des dernières législatives revient au président Macky Sall.
On parle de plus en plus de la succession de Demba Sow à la tête de la DSE/France. En tant que patron de la diaspora au sein de la direction de l’APR, comment doit-elle s’organiser ?
Il n’y a rien de systématique. Ce n’est pas parce qu’il est élu député que Demba Sow doit quitter la tête de la DSE APR de France. Cela permettra de susciter la motivation et des ambitions chez les militants. Je pense aussi que pour s’inscrire dans une dynamique de remobilisation en perspective de la présidentielle de 2019, Demba Sow, qui est maintenant élu député, doit se retirer. Pas du parti, car on a besoin de son expérience. C’est aussi le lieu de saluer le travail qu’il a effectué depuis le départ de Samba Koïta (ancien coordinateur de la DSE/France, NDLR). Il appartient maintenant aux camarades de France d’assumer leurs responsabilités. Je rappelle que dans le passé, le président de la République leur avait demandé de se réunir et de trouver un compromis pour la succession de Samba Koïta. Malheureusement, ils n’ont pas réussi à s’entendre. C’est la raison pour laquelle le président Macky Sall avait désigné Demba Sow pour diriger la DSE de France. Cette fois aussi, c’est à eux de trouver la meilleure méthode pour organiser la succession de leur coordinateur. Mais s’ils ne s’entendent pas, le président de la République sera dans l’obligation de désigner le successeur de Demba Sow, car il ne va pas laisser le parti mourir à cause de l’incapacité des gens de s’entendre.
Quel regard portez-vous sur la crise qui secoue le mouvement des femmes APR de France ?
Il est vrai que je suis le patron de la diaspora, mais dans ce cas de figure, c’est le président Macky Sall en personne qui gère. Il est le mieux placé pour dire comment le mouvement des femmes doit fonctionner. Cela dit, je n’ai aucun problème ni avec Mme Mbacké, la présidente du mouvement, ni avec les autres (les femmes qui demandent la tête de Mme Mbacké, NDLR). Mme Mbacké est une amie et une sœur, mais les intérêts du parti passent avant toute chose. Il faut cependant dire que la crise qui paralyse le mouvement des femmes APR de France est déplorable. Je ne comprends pas pourquoi il y a autant de problèmes alors que tout le monde se réclame du président Macky Sall.
Recueillis par Cheikh Sidou SYLLA

www.infos15.com

Laisser un commentaire