Le classico espagnol a vécu ce soir. Les Barcelonais de Lionel Messi sont venus à bout des Madrilènes par 3 buts à 2.

Le classico espagnol a tenu toutes ses promesses, ce soir, au stade de Stade Santiago Bernabéu. Conduite par son entraineur français, Zinedine Zidane, c’est une équipe conquérante du Real qui a accueilli les Catalans de Barcelone.

Entrés dans le jeu, plus tôt, que leurs adversaires, les Méringués ont dominé la partie pendant les premières minutes avant d’ouvrir le score par Casamiro à la 28 eme minutes sur un gros cafouillage qui laisse entrevoir un hors jeu.

Quelques minutes plus, c’est la réponse du berger à la bergère avec l’ouverture du score par Lionel Messi, à la 33 eme minutes. Requinqués par ce but égalisateur, les barcelonais se sont imposés devant le camp madrilène pour finir marquer un second but à la 78 eme minute, par Ivan Rakitić, d’une superbe reprise de la gauche à l’entrée de la surface de réparation.

Dominés par la suprématie technique des Catalans, les madrilènes se sont lancés corps et âmes dans la bataille de l’entre-jeu, en commettant faute sur faute, conduisant à l’expulsion de Sergio Ramos, suite à un méchant jeu dangereux commis sur Lionel Messi.

Sanctionné par un carton rouge, les Madrilènes ont dû finir le match à 10 contre 11 avant que James Rodríguez ne vienne égaliser à la 85 eme minute mettant un terme à la domination catalane.

Alors que les Madrilènes semblaient mener le jeu, c’est un Lionel Messi époustouflant qui est venu à bout du gardien madrilène avec un boulet à bout portant, à l’entrée de la surface de réparation.

Avec cette première défaite du Réal de Madrid face au Barcelone, depuis l’avénement de Zidane Zidane, c’est une nouvelle ère qui s’est ouvert aux Madrilènes. Pour leur part, les Barcelonais qui ont joué sans Neymar -expulsé pour 3 matches- ont dû compté sur un Lionel Messi qui avait des choses à se faire pardonner après avoir été accusé de ne pas mouiller le maillot depuis quelque temps.

Ce soir, avec son doublé, le capitaine des Catalans a aussi mis un terme à trois années de disette pendant lesquelles il n’avait pas marqué un seul but face au Réal de Madrid.

Laisser un commentaire