Cette sortie du FMI en faveur de Macky Sall glace, incontestablement, le sang de l’opposition !

Pas si évident que cette sortie de l’Institution monétaire fasse plaisir à l’opposition, et pour cause. Alors que la situation économique du pays est l’objet de tirs groupés de la part de l’opposition, en direction des Législatives du 30 juillet prochain et de la Présidentielle de 2019, voilà que Ali Mansoor, chef de mission du Fonds monétaire international (Fmi) pour le Sénégal, annonce la bonne nouvelle.

 

En déclarant, ce mercredi, lors d’une conférence conjointe avec Boileau Loko, Représentant résident du Fmi à Dakar, que le taux de croissance du produit intérieur brut (Pib) du Sénégal est positif. Et dépasse les 6% pour la deuxième année consécutive.

Ce qui, en d’autres termes, conforte les propos du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan (Mefp), Amadou Bâ. Qui est, donc, souvent tourné en dérision, injustement, par les adversaires du régime qui l’accusent souvent de chiffres bidons.

Face à la presse, Ali Mansoor parle de “performances macroéconomiques bonnes en 2016” avec une “inflation qui reste faible en raison, notamment, de la baisse des cours mondiaux du pétrole et du bon approvisionnement des marchés en produits céréaliers”.

Ce qui, selon le Chef de mission du Fmi positionne le Sénégal parmi “un petit peloton de pays africains qui réussissent à maintenir une croissance solide, en dépit (…) de la baisse du coût des matières premières”.

A en croire Ali Mansoor, “la mise en œuvre du programme Instrument de soutien à la politique économique (Ispe) reste globalement satisfaisante” et que tous les “critères quantitatifs et objectifs indicatifs du programme en fin décembre 2016, ont été atteints”.

Une nette amélioration des recettes fiscales combinée à la poursuite de la politique de “contrôle des dépenses de consommation publique a permis de contenir le déficit budgétaire dans la limite fixée par le programme”.

Approuvé en juin 2015, une mission du Fonds monétaire international (Fmi), dirigée par Ali Mansour, a séjourné dans la capitale sénégalaise du 30 mars au 12 avril pour mener des entretiens relatifs à la quatrième revue de l’accord triennal de  l’Ispe.

Source:(Actusen.com)

Laisser un commentaire