Avortement médicalisé : Le Sénégal toujours indécis par rapport a cette pratique

Avortement

Texte alternatif de la bannière

Donner accès à l’avortement aux femmes et filles porteuses de grossesses suite à un viol, un inceste ou toute autre agression sexuelle est inscrit dans le protocole de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relative aux droits de la femme en Afrique, en son article 14.

Le Sénégal, qui l’a ratifiée depuis 2004, n’a toujours pas légalisé cette disposition du protocole. Même le Code pénal sénégalais considère toujours l’avortement provoqué comme une infraction très grave. L’information a été lâchée mercredi, selon Libération, lors d’un atelier de renforcement de capacités des journalistes en santé.

Laisser un commentaire