Assises de Dakar: Modou Fall, alias Boy Djinné sera jugé ce mardi

Assises de Dakar: Modou Fall,

Baye Modou Fall alias Boy Djinné devra comparaître mardi prochain à l’audience de la Chambre criminelle du tribunal de Grande instance de Dakar. Le célèbre fugitif qui fait l’objet de plusieurs procédures d’information à Dakar et à Diourbel, doit être jugé pour des faits de vol aggravé survenu en 2009.

Il s‘agit notamment d’un cambriolage dont ont été victimes des techniciens chinois venus à Dakar pour le montage de la cimenterie du groupe Dangote. Les victimes étaient logées dans un hôtel et étaient sortis. A leur retour, elles avaient constaté que leurs chambres respectives avaient été vidées. Argent, ordinateurs, appareils électroniques et autres objets dont les plans de la future usine, avaient disparu. Ce qui faisait croire à Dangote qu’il s’agissait de l’œuvre d’éventuels concurrents.

Mais l’enquête ouverte par la Division des investigations criminelles (Dic) avaient abouti à l’arrestation des receleurs et ceux-ci avaient permis de remonter jusqu’aux voleurs. Ces derniers ont balancé Boy Djinné qui a été appréhendé après une traque.
Mais à la faveur d’un retour de parquet, l’as de l’évasion avait réussi à tromper la vigilance des éléments du Commissariat central de Dakar.

L’explication fournie par le policier est plus qu’irrationnelle car selon lui, Boy Djinné s’était transformé en margouillat pour s’évader. Arrêté une semaine après, le bandit a encore réussi à se faire la malle et la même explication est servie par les policiers car, seules ses menottes étaient retrouvées dans sa cellule.

Cette fois-ci, le fugitif a été repris à Petersen en flagrant de cambriolage d’un magasin. Placé en garde-à-vue, il a encore réussi à s’évader. Arrêté à nouveau, Baye Modou Fall a passé plusieurs mois en prison avant de bénéficier d’une liberté provisoire. Une situation qui fait qu’il devait comparaître libre mais entre-temps, il est cité dans d’autres cas de vols et d’évasion.

Apres la dernière survenue à la prison de Diourbel, il était en cavale en Gambie où il s’est marié. Mais il a été arrêté sept mois après, plus précisément en juillet dernier à la frontière guinéenne. Depuis lors, il croupit en prison avec son épouse, sa grande sœur et un de ses amis mécaniciens.

Enquête

Laisser un commentaire