Ag Fsf : Maître Senghor reste aux commandes, Lamotte écarté, mise sur la cohésion, Diouf Dia, déchu, se veut plus que jamais réformiste

Ag Fsf : Maître Senghor reste aux commandes, Lamotte écarté,

0

Le président en exercice de la fédération sénégalaise de football, a été reconduit pour quatre ans lors de l’Assemblée générale de l’instance fédérale. Il a battu ces deux adversaires, Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia qui décident de se conformer à la « cohésion » sportive dans « l’union des cœur.»

L’Assemblée générale a été très animée. L’ambiance a frisé parfois la confusion. Au finish, les trois candidats dont les deux déchus par celui qui va rempiler encore pour quatre ans manifestent les mêmes intérêts. Et pour Louis Lamotte qui a été éliminé dès le premier tour, « la page des élections est déjà tournée. » L’essentiel après l’installation de Augustin Emmanuel Senghor- qui s’est glorifié de n’avoir jamais perdu des élections- est la « cohésion de la famille du football. »

Lamotte a pris acte et déclaré dans la déception : « je voudrais appeler les uns et les autres à créer rapidement les conditions de sérénité et de cohésion de la famille du football pour faire face aux prochaines échéances de notre équipe nationale. » Poursuivant dans le même sillage, le candidat contestataire du déroulement de l’Ag a versé dans le fair-play et « respecte le choix » du monde du foot qui a encore confié ses destinés au maire de Gorée pendant les quatre prochaines annés. Lamotte de revenir avec joie, cette fois : « Je félicite le vainqueur et lui souhaite le succès dans toutes ses entreprises pour le bien du football sénégalais que nous prétendons servir »

Mbaye Diouf Dia, deuxième candidat battu, se veut quant à lui, plus que réformiste. Ayant en charge la petite catégorie du football Sénégalais, le président de Mbour petite côte a indiqué immédiatement les chantiers les plus importants que le candidat élu devra dès maintenant aborder. Il suggérera : « Le premier chantier doit être une réforme des textes, des textes plus consensuels et devant remporter l’adhésion de tous. »

Ensuite, le président de Mbour Petite Côte a invité « tout le monde qui doit être à fond derrière le président élu » et a insisté : « on doit convenir que les textes actuels sont désuets et sont sources de conflits et récrimination. Le football sénégalais n’a pas besoin de conflits et tout ce qui doit nous préserver des divisions doit être mis en avant. » Une invitation qui semble déterminer la conviction de l’avocat Senghor selon qui « ce n’est pas une élection d’Augustin Senghor, mais d’une équipe qui a travaillé d’arrache-pied pour montrer qu’elle a eu à faire beaucoup de choses pour les sénégalais. Nous voulons parachever ce travail ».

Car, le président de la fédération, reconduit en mission pour développer le football sénégalais avec 264 voix contre 151 voix pour Mbaye Diouf Dia a constaté « qu’avec cette réélection, il y a une osmose entre l’équipe fédérale et sa base. » Et l’avocat Augustin a plaidé devant ces protagonistes malheureux « l’union des cœurs » et dit : « Je suis convaincu qu’ils ont des capacités et des compétences pour apporter leur touche au développement du football et surtout aux futures échéances vers lesquelles nous allons »

 

Laisser un commentaire