Affaire viol présumé de Sonko: “Ma cliente a été torturée pour qu’elle change d’avis et enfonce Ousmane Sonko”; Me Bassirou Baldé

L’heure est grave pour Mme Ndèye Khady Ndiaye et son bébé. Et la vie d’un enfant prématuré, âgé d’un mois est en jeu. L’alerte est de Me Bassirou Baldé, l’avocat qui défend Ndèye Khady Ndiaye, la gérante du salon “Sweet Beauté Spa”. Sur le plateau de Pape Alé Niang, il a fait savoir que sa cliente fait l’objet d’une torture psychologique terrible au niveau de la section de recherches. Et ces intimidations ont pour objectif de la faire changer de version et soutenir celle de l’accusatrice.

A en croire Me Bassirou Baldé, “(sa) cliente a accouché le 31 décembre 2020 par césarienne. Son bébé, une fillette, est né avec 700 g et est toujours gardé à l’unité néonatale de l’hôpital Albert Royer de Fann. Aujourd’hui le bébé pèse 800 g et a besoin de sa maman.” Très remonté contre les gendarmes qui enquêtent sur ce dossier de “viols répétés” dont Ousmane Sonko est accusé, l’avocat a fait savoir que “la maman et son bébé sont actuellement hospitalisés au niveau de l’hôpital pour enfant Albert Royer“, puisque la maman y vient pour allaiter son bébé.

Mais, aussi, porter en kangourou son enfant qui a un besoin vital de la chaleur maternelle. En séparant la mère de son enfant, les gendarmes ont décidé de rompre un traitement médical recommandé. “J’ai été hier à la gendarmerie où j’ai assisté à la quatrième audition de ma cliente. Elle leur a fait savoir que son bébé qui est à l’hôpital avait besoin d’elle. Et quand je suis allé voir le commandant de la Section de recherches, il m’a désigné un capitaine qui nous a accompagnés à l’hôpital. La femme a eu le temps d’allaiter son bébé, mais elle a fait savoir qu’elle ne voulait pas se séparer de son enfant.” A fait savoir Me Bassirou Baldé.

Poursuivant, l’avocat a fait savoir que “les gendarmes lui ont mis d’énormes pressions et nous avons été obligés de contacter le procureur de la République pour l’informer de la situation dans laquelle se retrouvera l’enfant en cas de séparation avec sa mère. Et Serigne Bassirou Guèye a décidé, malgré tout, de la séparer de son bébé et de placer la maman en garde à vue. Parce que leur objectif, c’est de l’amener à changer d’avis et à accuser Ousmane Sonko.” A fait savoir Me Bassirou Baldé.

Très remonté contre le traitement fait à sa cliente, l’avocat a fait savoir que de nombreuses personnes ont appelé Ndèye Khady Ndiaye pour lui proposer de l’argent afin qu’elle soutienne la version de Adja Sarr contre Ousmane Sonko. “Mais, cette femme est digne. Elle est courageuse, elle ne changera pas de versions malgré les tortures psychologiques.” A fait savoir l’avocat.

Laisser un commentaire