Affaire Aliou Sall: Ce sont les femmes qui mènent le combat de la transparence en France

France: L'affaire "Aliou Sall" a rallumé la

Texte alternatif de la bannière

Longtemps éloignées des combats de l’opinion publique, les femmes ont peu à peu commencé à s’intéresser aux questions de la transparence dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal. Figure emblématique de ce combat citoyen, Mame Sène est le nouveau visage de l’opposition radicale au régime de Macky Sall. A la tête de son bataillon d’activistes, elle a organisé la manifestation de la Place de la République, à Paris, ce vendredi dernier et promet de corser le combat pour la transparence dans la gestion des affaires publiques au Sénégal.

Ils s’appelaient Boubkeur Benjelloun, Kayz Fof, Ousseynou Seck, les frères Babacar et Cheikh Tidiane Sall pour ne citer que ceux-là. Et ils ont symbolisé, pendant de nombreuses années, le combat radical de la diaspora pour le respect des libertés démocratiques au Sénégal. Sous Abdou Diouf, Abdoulaye Wade puis sous Macky Sall. Désormais, ces pionniers de la contestation radicale ont fait des émules. Et les nouvelles égéries du combat citoyen, en France, sont des femmes. Éloignées de toutes les chapelles politiques, elles s’appellent Fatou Cissé Goudiaby, Yasseyda Ndiaye et… Mame Sène.

Icône de cette galaxie de révolutionnaires à talons aiguilles, Mame Sène est celle qui symbolise la lutte anti-Macky Sall en France. Visible lors de l’enfarinade du cortège présidentiel pendant la visite de Macky Sall en France, elle est celle qui avait été la plus malmenée par les gros bras de l’APR, lors de la cérémonie du 11 novembre 2018, à Paris. Requinquée par cet épisode, elle est, depuis lors aux devants de la masse lorsqu’il s’agit de « faire connaitre les doléances du peuple marginalisé du sénégalais » auprès des Français. Originaire de Palmarin, dans la région de Fatick, cette écorchée vive, stratège redoutable, impliquée dans tous les coups fourrés fomentés à Paris à l’encontre du gouvernement et de ses représentants, cette mère de famille est depuis quelques années le visage de la lutte anti-Macky Sall dans l’hexagone.

A LIRE AUSSI: Urgent: Des opposants à Macky Sall agressés par des gros bras de l’APR devant la résidence du Sénégal

« Si j’en suis arrivée à ce degré d’engagement patriotique, c’est parce que le gouvernement qui n’a pas l’opposition qu’il faut en face de lui se croit tout permis. Je suis devenue activiste parce que je n’aimerais pas assister passive à cette situation de scandales permanents. Nous ne pouvons laisser Macky Sall continuer à tout accaparer avec sa famille, notamment son frère Aliou Sall. C’est une situation révoltante. » A déclaré Mame Sène, interpellée par Kewoulo. Loin de l’image de « chômeurs sans papiers » que les partisans et courtisans du palais véhiculent sur le dos des activistes opposés à Macky Sall, Mame Sène est une cheffe d’entreprise à Paris. Et sa stabilité économique ne l’empêche pas à faire sien les combats de son peuple.

Pour cette Sérère de Palmarin, « pire que le vol de ces dirigeants sénégalais, c’est le fait de maintenir les populations dans la résignation de leur misérables conditions qui est révoltant. » Si elle en est arrivée à ce degré d’engagement, c’est que cette trentenaire établie en France a constaté que le président Macky Sall ne trouve aucune opposition en face de lui. A Sangomar où du pétrole a été trouvé, les seules personnes encore présentes dans les villages sont du 3 ème age; dépassées par les enjeux du moment. Les jeunes qui devaient mener ce combat pour plus de transparence quant à la gestion du pétrole découvert chez eux sont tous partis vers de grandes villes comme Dakar à faire le métier de cochers ou de vigiles….

C’est pourquoi, lorsque les hommes ont défailli à leur mission de sauvegarde de l’intérêt commun, des femmes – comme Mame Sène- ont pris le relais. En conscientisant d’abord. Puis en menant les combats du moment. Partout. A Paris où elle vit, depuis plusieurs années, elle est le porte-étendard des anti-Macky Sall. C’est elle, avec son complice Kayz Fof, qui ont, en soutien aux marcheurs de Dakar, organisé le rassemblement de la Place de la République à Paris pour sensibiliser les français sur la question de la gestion pétrolière au Sénégal. Et avertir l’opinion publique sur la corruption dont s’est rendu coupable le frère du président Macky Sall, en complicité avec Franck Timis, le sulfureux homme d’affaires australo-roumain.

Fatou Cissé Goudiaby, l’une des nouvelles égéries de la bataille pour la transparence au Sénégal
Kayz Fof, Mame Sène…..

Laisser un commentaire