Adji Mergane Kanouté : « C’est incompréhensible qu’après la publication des procès-verbaux dans les centres de vote, qu’une voix de contestation s’élève

Adji Mergane Kanouté : « C’est incompréhensible qu’après la pub

0

Souvent, c’est à tête reposée, ou avec recul que l’on peut faire la relecture d’un évènement ou d’une campagne électorale. Trois jours après la proclamation des résultats officiels des législatives, Adji Bergane Kanouté a jeté un regard de lynx sur le déroulement du scrutin du 30 juillet. Et a percé le mythe des contestataires de la victoire de Benno. «Des accusations incompréhensibles» à ses yeux.

Adji Bergane Kanouté, c’est la première vice-présidente de la Coordination nationale des femmes de Benno Bokk Yakaar. Celle qui se positionnait à la 25e place de la liste des investis de Benno. Un positionnement qui lui a donné toutes les chances de siéger à l’Assemblée nationale. Au lendemain de la victoire de la coalition au pouvoir, la consécration est acquise.

Elle sera bel et bien à la treizième législature. Aujourd’hui, Adji Bergane Kanouté analyse le déroulement des élections débouchant sur un succès de Benno. Une analyse qui lui a fourni les arguments pour balayer les accusations de l’opposition à l’endroit du gouvernement d’avoir volé lors des législatives.

Et, c’est pour demander à l’opposition de « rester digne dans la défaite. Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo était là quand l’opposition gagnait, en 2014, lors des élections locales. Et, en 2016, avec les élections du Haut Conseil des collectivités territoriales. Les leaders de l’opposition se prenaient pour des héros, les « sauveurs » du Sénégal. Mais, finalement, ils ont prouvé au reste du monde qu’ils sont des leaders locaux.»

La conviction de cette dame dont le parti, l’Union pour le développement du Sénégal Authentique (Udsa), est une composante de la coalition Macky 2012, est que «les Sénégalais ont désavoués l’opposition». « Et s’il y avait fraude, rapporte le site Senegal7, Benno aurait gagné Dakar avec une majorité écrasante. Benno aurait également gagné Thiès avec une majorité écrasante».  

Adji Bergane Kanouté s’est montrée plus ferme dans son analyse. Ce dont elle est sûre, et presque certaine, c’est qu’il est quasi impossible de voler des élections au Sénégal. Vu le dispositif déployé dans les bureaux de votes. Elle étaye : « Dans les bureaux de votes, nous retrouvons les représentants des différentes coalitions, ainsi que les représentants de la CENA ou de la CEDA. S’il y avait des irrégularités, c’est au moment du dépouillement que le représentant ou le mandataire d’un parti ou coalition de partis, se devait de faire des contestations ».

 Pour faire preuve d’indignation, elle trouve «qu’il est incompréhensible qu’après la publication des procès-verbaux dans les centres de vote, qu’un représentant ou un mandataire élève la voix pour contester. En ce qui concerne les hors bureaux originels que «Mankoo Taxawu» se plait à appeler ordre de mission, l’article LO69 est assez clair».

 

 

Laisser un commentaire