À Madagascar, le retour de la peste

À Madagascar, le retour de la peste

0

L’épidémie de peste s’aggrave sur l’île de Madagascar. Alors que la maladie refait son apparition tous les ans depuis 1980, elle surprend cette année par son intensité.

Trente morts depuis le mois d’août. Deux cents cas suspects. La peste fait rage sur l’île de Madagascar. Alors qu’elle se déclare tous les ans depuis 1980 entre septembre et mars, l’épidémie inquiète cette année du fait de sa précocité et de sa virulence. Surtout, alors qu’elle reste généralement dans les campagnes pauvres et reculées, elle s’est cette fois propagée aux villes comme la capitale Antananarivo, où 10 personnes sont morte, ou à Toamasina, la deuxième agglomération du pays. Causes principales de cette propagation: la déforestation, qui s’intensifie à Madagascar, ainsi que les feux de broussailles.

D’après l’Organisation mondiale de la santé, « l’épidémie pourrait s’intensifier et toucher tout le pays ». L’OMS se dit « préoccupée par le fait que la peste se répand puisqu’elle est déjà présente dans plusieurs villes et que nous n’en sommes qu’au début de la saison épidémique ». Un fonds d’urgence de 300.000 euros a été débloqué et un appel pour réunir 1,3 million d’euros supplémentaires a été lancé. L’OMS écarte toutefois pour l’heure la propagation de la maladie au-delà du territoire malgache.

Des mesures d’urgence ont été adoptées par le gouvernement malgache pour tenter d’endiguer la progression de la maladie, parmi lesquelles la suspension des réunions et manifestations à Antananarivo, et la mise en place de contrôles à l’aéroport de la ville. « Quand il y a des cas de peste, dans tous les districts de Madagascar, il y a tout de suite riposte », a déclaré mardi Mamy Lalatiana Andriamanarivo, le ministre de la Santé.

« Maladie de la misère », la peste se développe chez les rats puis se transmet à l’homme par les puces. Très contagieuse, elle est foudroyante dans sa forme pneumonique et peut tuer la personne contaminée en à peine 24 heures.

Laisser un commentaire