Hawa Diallo a accouché et enterré son nouveau né dans la brousse

    Hawa Diallo

    Reconnue coupable d’infanticide par la chambre criminelle de saint-Louis, Hawa Abou Diallo a écopé d’une condamnation de 5 ans de travaux forcés. Mère de deux enfants, l’accusée a donné la mort à son troisième enfant dans la brousse avant de l’enterrer. Ce qu’elle a toujours nié.

    La thèse de la mortalité néonatale n’a pas prospéré. H. Diallo a pris cinq ans de travaux forcés. Ce, pour l’infanticide dont elle a été reconnue coupable pas la chambre criminelle du tribunal de instance de saint-Louis. Pourtant, depuis l’enquête  préliminaire, elle a adopté le même moyen de défense. Cette mère de deux enfants nie avoir donné la mort à son troisième enfant. H.Diallo dit ignoré qu’elle portait une troisième grossesse.

    Selon elle, les fréquentes douleurs abdominales ne l’ont pas fait soupçonner une grossesse. »je suis partie une fois voir la sage femme du poste de santé de pété. Après échographie pelvienne, elle a révélé l’existence d’un kyste de l’ovaire droit »,explique t-elle. Lorsque, sentant des douleurs, elle a quitté sa maison pour se rendre à la structure sanitaire. Mal-en-point, elle s’est arrêté  un peu pour reprendre ses forces. C’est à cet instant qu’elle s’est rendue compte qu’elle était en couches. Elle a accouché  dans la brousse d’un garçon qui, dit-elle, parvenait difficilement à respirer. La mère a enterré son enfant sur place, dans la forêt.

    Le corps sans vie a été découvert trois jours plus tard. Au cours de l’enquête, les soupçons portaient sur cette dame. L’examen effectué sur sa personne a fait état d’un accouchement récent. La dame a avoué que cette grossesse n’est pas l’oeuvre de son mari qui avait l’habitude de s’absenter pendant deux ans. Elle a déclaré avoir été abusée pas un charlatan chez qui, elle s’était rendue pour se soigner des maux dont elle souffrait.

     

     

    Laisser un commentaire