A la découverte de Sabratha, la ville du trafic d’êtres humains au Libye

    A la découverte de Sabratha, la ville du trafic d'etre humains au Libye

    Sabratha, capitale libyenne du trafic d’êtres humains

    Sabratha est une ville située à l’ouest de Libye. Depuis des années, c’est de là qu’est partie la plus grande majorité de migrants en direction de Lampédousa, la porte de l’Europe.

    Collée à la plage, cette ancienne usine de conserve de ton servait de hangar à migrants. Sabratha était devenue la capitale libyenne de trafic d’être humains.

    Cet endroit avait abrité des dizaines de milliers de migrants. Certains ont réussi à pénétrer l’Europe; d’autres ont été rapatriés chez eux; tant dis que d’autres sont morts.

    Mais l’année dernière la situation a radicalement changé à Sabratha. La ville emporte encore les stigmates du conflit libyen. En octobre dernier les forces de sécurité libyennes ont décidé de mettre un terme au règne de la milice locale.

    La milice de Sabratha qui était surarmée était sous le contrôle d’un certain Ahmed El Dabashi et qui est actuellement en cabale. Ce dernier et son groupe ne se contentaient pas seulement de contrôler la ville mais ils régnaient aussi sur le trafic des migrants.

    Selon un témoin, cette milice gagnait jusqu’à 300.000 euros par jour. Elle a même réussi à corrompre certains éléments de l’armé libyenne pour qu’ils collaborent dans ce trafic.

    Laisser un commentaire