130 millions volés à Touba : « une plainte contre le journal Le Quotidien », selon les proches du Khalife

130 millions volés à Touba : "une plainte contre le journal Le Quotidien"

L’information selon laquelle 130 millions auraient été volés chez le Khalife Général des Mourides rapportée par le quotidien Le Quotidien serait une « fausse nouvelle », selon les proches du khalife face à la presse, hier mercredi.

Dans son numéro du mercredi 07 Mars 2018, 130 millions de FCFA auraient été volés chez le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou («ndlr : Malaise à Touba : 130 Millions volés chez le Khalife». Une information qui continue de créer la polémique dans la résidence du Khalife.

C’est ainsi que des membres du proche entourage du Khalife, avec à leur tête le petit-fils de Serigne Bassirou Mbacké Khadimou Rassoul, ont rencontré la presse pour apporter un démenti cinglant. A en croire Serigne Modou Rokhya Mbacké, «ce qui vient d’être relayé via la presse de ce mercredi et notamment, dans les colonnes du journal le «Quotidien», c’est de la pure manipulation, du sabotage et du pire mensonge. Cette information est fausse et elle cherche à ternir l’image du Mouridisme. C’est pourquoi, nous, petits-fils de Serigne Bassirou, allons porter plainte dans les prochaines heures contre le journal Le Quotidien, déclare-t-il.

Serigne Khassim Mbacké, petit-fils de «Borom» Darou Minam, d’ajouter : «Serigne Mountakha Mbacké Bassirou vient à peine d’être installé au Khalifat de Serigne Touba. Il est toujours connu par sa sagesse, son ardeur au travail, son amour pour l’Islam et pour le Prophète Muhamed (P.S.L), mais aussi pour sa volonté ferme de préserver et fructifier, au mieux, l’immense héritage du fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Il s’entoure de toutes les garanties pour une gestion méticuleuse de l’argent du Mouridisme. Il marche sur le sillage de ses valeureux prédécesseurs et on n’acceptera jamais que des ennemis de Serigne Touba se cachent derrière des lobbys pour nous distraire. Désormais, rien ne sera plus comme avant», lache le jeune guide Mbacké-Mbacké.

Laisser un commentaire