Ziguinchor: Pour démentir Kewoulo, la mairie conscent à offrir des moutons aux imams

Ziguinchor: Pour démentir Kewoulo

C’est le branle bas de combat à la mairie de Ziguinchor. Après avoir mal goûté aux articles de kewoulo et procédé à une petite chasse aux sorcières, les services d’Abdoulaye Baldé ont décidé de porter l’estocade de la communication. Et démentir le premier journal d’investigation d’Afrique de l’ouest. Pour démentir la nouvelle de la banqueroute de la mairie, les services de Baldé se battent pour trouver des moutons aux imams.

S’il y a, pendant ce mois d’Août, une publication que les services d’Abdoulaye Baldé n’ont pas digéré, c’est bien le dernier article de kewoulo intitulé « Ziguinchor : Abdoulaye Baldé, les prémices d’une fin de carrière politique ». Alors que les investigations menées par nos services ont conclu à la banqueroute de la mairie, suite à une mauvaise gestion qui a conduit à la perte de plusieurs millions de F CFA et le départ précipité du dernier secrétaire général de la mairie -Mamadou Dione- une petite crise est née à Ziguinchor. Dans le cercle des employés de la mairie, on cherche activement à identifier la source qui a informé nos journalistes de l’existence d’un linge sale que les centristes essayaient, depuis plusieurs semaines, de laver en famille.

Indexés comme prêts à commettre une félonie à l’encontre d’Abdoulaye Baldé, pour se réfugier sous le harnais du palais, Seydou Sané et Taïbou Diédhiou se sont désormais résignés à foncer à découvert. A en croire des sources municipales, « ils en veulent à Abdoulaye Baldé qu’ils croient en connivence avec les journalistes de Kewoulo dans le but de les déstabiliser. Et, en conséquence, ils ont décidé d’assumer leur choix de partir à l’APR. » Comme ces futurs transhumants, à Ziguinchor le nom de Tombong Guèye est, aussi, cité sur la liste des « félons » qui vont abandonner l’UCS pour « l’homme le plus liquide du pays »: El’hadj Macky Sall.

Furieux que des informations de cette taille soient divulguées aux enquêteurs de Kewoulo, le maire a décidé, à défaut de pouvoir démentir nos informations, fragiliser la crédibilité de notre travail, en faisant le contraire de nos prédications de disette. « Pour cela, nous allons donner des moutons à quelques imams cette année. Et les conseillers municipaux vont recevoir chacun 50. 000F que chaque bénéficiaire doit venir chercher physiquement. » Alors que nombreux sont les conseillers qui ne résident plus à Ziguinchor, cette exigence de « la présence physique des bénéficiaires » risque de compliquer la tâche du nouveau secrétaire général de la mairie.

Laisser un commentaire