Vélingara : Le débordement d’un pont sépare les populations de la commune de Pakour du reste du département

Les dégâts causés par les fortes pluies de ce mois de septembre continuent toujours. A l’instar des autres communes du département de Vélingara (sud)  qui ont perdu plus de 100 cases et bâtiments emportées par les eaux, la commune  rurale de Pakour quant à elle s’est illustrée par le débordement du pont de la route Marewe- Pakour, principal passage des populations de cette partie du sud pour rallier la route nationale numéro 6 (RN6).

Depuis une semaine, les populations d’Anambe Couta et villages environnants de la commune rurale de Pakour sont coupées de la route nationale numéro 6. La seule route qui reliait ses dizaines de villages  aux autres localités est débordée par les eaux de pluies au niveau de pont.

Diarga Sané, maire de la commune se désole de la situation. Il s’est exprimé à l’occasion d’une visite des lieux effectuée par l’honorable député, Aminata Diao, accompagnée d’une forte délégation, entre autres le président du conseil d’administration de la SODAGRI, Cherif Sabaly et des  autorités administratives et locales pour faire le constat.

« Comme vous le voyez  la route est complètement coupée. Personne ne peut traverser ici en ce moment. Cette situation a causé des conséquences néfastes à la population qui en grande partie va à Diaobé, kabendou ou Kounkané pour se soigner », a alerté l’idylle de Pakour.

Selon lui, les malades ne pourront plus être évacués vers les autres structures de santé, alors que nous sommes en période de la prolifération du paludisme et des maladies diarrhéiques.

« La vie est impossible pour ces populations parce qu’elles ne peuvent plus aller  s’approvisionner en denrées au marché hebdomadaire de Diaobé, encore moins écouler leurs produits. Désormais, pour rallier Diaobé ses populations seront obligées de faire 17 km en retournant jusqu’à  Pakour et de là, elles vont refaire 25 autres km. c’est compliqué »,a-t-il ajouté.

En vue de trouver une solution à cette situation récurrente, le maire de Pakour, Diarga Sané n’a pas manqué d’interpeller toutes les autorités compétentes du département, notamment l’honorable député, Aminata Diao pour qu’elle porte très haut ce combat au niveau de l’hémicycle au grand bonheur de toute la population de Pakour.

Laisser un commentaire