Urgent: Barthelemy Diaz discute secrètement pour rejoindre Macky Sall

Urgent: Barthelemy Diaz

Texte alternatif de la bannière

La traite des transhumants n’est pas encore terminée. Et comme la révélé le chef de l’État, Macky Sall lors de l’installation de son directoire de campagne, pour défendre « cet espèce animalière » constamment en divagation vers les prairies vertes, la liste des personnalités publiques susceptibles de rejoindre la mouvance présidentielle n’est pas encore exhaustive.

A en croire des confidences obtenues par Kewoulo, le bras droit de Khalifa Sall et maître de la « rue socialiste » est en train de négocier crânement avec l’APR. Barthelemy Diaz dont le père n’a pas manqué, récemment, de rappeler l’ancienneté de son ancrage dans le Macky est à deux pas du pouvoir.

« Ça fait plusieurs semaines qu’il négocie. Et c’est pour cela qu’on ne l’entend plus s’en prendre à Macky Sall », nous avait confié une source proche du palais. Comme elle, des sources proches des services judiciaires croient savoir que « ce n’est qu’une question de jour » avant que le maire de Sicap Mermoz n’officialise son compagnonnage avec Macky Sall.

Ces alliances secrètes dont nos interlocuteurs n’ont, pour le moment, pas donné leurs instigateurs ont laissé entendre que « c’est l’élimination, au parrainage, de la candidature de Khalifa Sall qui aurait précipité les choses. Et c’est quand il a compris que l’ancien maire de Dakar actuellement en prison est hors du circuit que Barthelemy Dias a entrepris des négociations secrètes pour se rapprocher d’Ousmane Tanor Dieng. » Et se retrouver dans les grâces du palais.

En plus de la douche froide qu’à  constitué l’élimination de Khalifa Sall, c’est son avenir judiciaire qui inquiète le plus le fils de Jean Paul Dias. Il se murmure, au palais, que l’épée de Damoclès que la justice a laissé planer au dessus de la tête de Barthélémy, avec le risque de le faire condamner dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf, a eu son effet.

C’est la veille du dernier procès en appel, dans le cadre de cette affaire dite de la mairie de Mermoz, que les choses ont réellement bougé pour rapprocher Barthélémy Dias de son ancien mentor, Ousmane Tanor Dieng. « C’est pour lui laisser le temps de concrétiser ses engagements, à soutenir Macky Sall et ne plus être un empêcheur de tourner en rond, que son affaire a été reportée au lendemain de l’élection. » Ont soutenu de nombreuses sources au fait de ces négociations.

Et ce temps de campagne électorale, pendant laquelle l’insolent maire de Sicap Mermoz en faisait voir de toutes les couleurs au régime, est une période de probation que la justice lui a accordée. Soit il marche au pas, oubien il sera rattrapé par son passé criminel, si jamais Macky Sall passe; une hypothèse dont le régime est sûr et certain. C’est entre autres la raison de la nouvelle alliance Jean Paul Dias-Macky Sall.

Laisser un commentaire