Urgent: Après avoir menacé le régime, Déthié Fall et ses commandos envahissent le commissariat de la Médina

Après les menaces, les militants de Idrissa Seck conduits par Déthié fall s’attaquent au commissariats du quatrième arrondissement comme au commissariat central de Dakar. Ils exigent la libération d’Idrissa Seck.

Les arrestations d’Idrissa Seck, de Malick Gackou et l’exfiltration de Abdoul Mbaye du parti ACT sont en train de faire monter la température à Dakar. Informé de ces arrestations, Déthié Fall, le numéro de Rewmi qui était à l’intérieur de l’Assemblée nationale a quitté l’hémicycle pour rejoindre le commissariat du 4eme. Mais, avant d’être visible au niveau de la Médina, le député a tenu ces propos guerriers: « Je suis aux alentours du Commissariat de 4ème. Ce que je dis là, je le dis haut et fort et en direct, si Macky Sall ne libère pas Idrissa Seck dans les minutes qui suivent, je vais personnellement diriger la meute de militants et de sympathisants de REWMI qui va le libérer. »

Poursuivant son argumentaire, Déthié Fall a déclaré qu’il assumerait l’entière responsabilité de ce qui adviendra aujourd’hui. « Je le ferais tout de suite si Macky Sall ne libère pas Idrissa Seck. Quitte à mourir, je vais le libérer et que Macky Sall nous tue ou pas, il va être libéré. Macky Sall veut instaurer la dictature dans notre pays, il va marcher sur les cadavres pour le faire. C’est parce qu’il veut un second mandat qu’il veut nous tuer, nous allons l’en empêcher. Il n’aura pas de second mandat parce que les populations ne veulent plus de lui. Il n’a qu’à accepter cette réalité. Il a déçu et les populations l’ont vomi. Maintenant, puisque c’est lui qui a fait arrêter notre leader, je lui demande de le libérer dans les minutes qui suivent sinon, je vais personnellement le faire libérer... »

Comme dit devant les journalistes, Déthié Fall à la tête d’une meute s’est présenté devant le commissariat du quatrième arrondissement. la bas, avec ses sbires, ils se sont frottés aux éléments de la police dépêchés sur place. Au même moment, des groupes de manifestants, localisés dans le centre-ville de Dakar, s’attaquent au commissariat central de Dakar. Ils font actuellement face à une déterminante résistance des policiers qui se défendent avec des bombes lacrymogènes.

Laisser un commentaire