Université de Touba : Serigne Cheikh Mbacké (Saliou) donne un milliard de Frs CFA

Université de Touba

Texte alternatif de la bannière

Philanthrope dans l’âme et grand érudit, le marabout Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké, fils aîné (il a une grande sœur, Sokhna Asta Walo Mbacké) de feu Serigne Saliou Mbacké (5e Khalife général des Mourides, de 1990 à 2007), a effectué un geste d’une très grande portée. Dans le sillage de son vénéré père, il a remis une enveloppe d’un milliard de Frs CFA à l’actuel Khalife général, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, en guise de contribution à la construction du complexe universitaire Khadimoul Rassoul de Touba (UKRAT), dont la pose de la première a eu lieu le 5 décembre dernier.

Une somme qui témoigne, à suffisance, de la grande importance que le très effacé guide religieux accorde à la quête du savoir. L’Université de Touba va coûter 37 milliards F CFA et sera entièrement financée par la communauté mouride. A ce titre, le mur de clôture du chantier a déjà été construit par les Baay Fall, en hommage à l’implication légendaire de Mame Cheikh Ibrahima Fall dans les chantiers de son vénéré guide, Serigne Touba.

Selon le porte-parole des Mouride, Serigne Bass Abdou Khadr, le Coran, les Xassidas de Cheikh Bamba, l’éducation religieuse seront prioritairement enseignés avec un Institut préparatoire du Coran et des Sciences religieuses et une Faculté des Sciences islamiques, entre autres. Mais, elle fera la part belle également, à des disciplines diverses et adaptées à l’environnement, dispensées dans les facultés classiques.

Homonyme de Cheikh Ahmadou Bamba, Serigne Cheikh Mbacké est un habitué des gestes grandeur nature en faveur de la foi et de la quête de la connaissance, si l’on en croit notre confrère de L’Obs, Makhaly Ndiack Ndoye, fervent disciple de son père, Serigne Saliou Mbacké, et très proche de son jeune frère Serigne Mourtada (fils cadet de Serigne Saliou) : « Ce geste n’est nullement une surprise pour ceux qui le connaissent, révèle-t-il. Soufi, le khalife de Serigne Saliou se distingue par sa modestie et son humilité. »

« Serigne Cheikh possède une grande richesse, même s’il vit de manière modeste », poursuit-il, rappelant qu’il a notamment financé la construction de grandes mosquées, dont celles de Mbour, Almadies et Mbacké sont les plus connues, à travers tout le Sénégal. Propriétaire terrien et grand producteur agricole comme son défunt père, Serigne Cheikh a délivré, pour les semences, 183 tonnes d’arachides entre ses champs de Khelcom et Lagane cette année. « Le guide religieux se distingue, malgré tout, par sa discrétion légendaire, magnifie le disciple. Une figure emblématique du mouridisme qui ne cesse d’émerveiller le monde. Une fierté pour les talibés de Serigne Saliou. »

La Mosquée de Mbour en question, construite à côté de la nouvelle gare routière, est un bijou architectural. Majestueuse, imposante et remarquable avec ses couleurs flashies (bâtisse rose, chapiteau bleu et esplanade verte), elle impressionne tous ceux qui passent dans la capitale de la Petite Cote, une ville que chérissait Serigne Saliou Mbacké pour y avoir vécu.

Sous le magistère de Serigne Mountakha Bassirou, Khalife général depuis un an, presque jour pour jour (9 janvier 2018), la cité religieuse de Touba va s’engager dans une vaste dynamique de grands chantiers. En plus, de l’université,un grand « Musée Serigne Touba » y sera également construit. Les travaux devraient durer entre 18 et 24 mois.

Laisser un commentaire