Traque des biens mal acquis : Fracassantes révélations sur « la prestation » des avocats de l’Etat du Sénégal

Traque des biens mal acquis : Fracassantes révélations

0

Les 12 avocats de l’État réclamaient 2% des montants « recouvrés » dans le cadre de la traque des biens mal acquis soit 1,2 milliards F Cfa par robe.

Un montant qui a scandalisé le Président Macky Sall mais aussi Me Abdoulaye Wade qui est même allé jusqu’à demander des poursuites judiciaires contre les avocats de l’État qui devraient désormais se contenter de 200 millions F Cfa par personne.

Une chose est sûre : les crédits devants servir à payer les honoraires des avocats existent mais l’agent judiciaire a été instruit de ne pas lâcher le chèque. Libération révèle que dans l’affaire Karim Wade, les avocats de l’État ont été plus présents dans les medias que devant le prétoire.

Un juge révèle sous le sceau de l’anonymat qu’ils n’ont jamais assisté aux auditions de la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CI-CREI) qui a géré le dossier pendant six mois. La même source révèle que sur les biens supposés mal acquis à part AHS-nationalisé et les appartements de Bibo saisi à Eden Rock, les autres recouvrements ne sont pas encore effectifs.

Une procédure toujours en cours pour récupérer les deux appartements de Paris qui appartiendraient à Karim Wade et à Bibo Bourgi. Et à ce niveau c’est le parquet national financier de paris en collaboration avec le parquet spécial qui a fait tout le travail. Les avocats de l’État ont été informés qu’ils n’avaient pas leur mot à dire lors du procès alors qu’ils s’étaient déplacés à Paris.

Laisser un commentaire