Les symptômes de l’AVC qui est la première cause de mortalité chez les femmes

Les symptômes de l'AVC

L’AVC est en France, la première cause de mortalité chez les femmes avec 18 300 décès et la 3ème cause de décès chez les hommes. Cette inégalité réside dans le fait que les femmes ont une espérance de vie plus longue et sont dotées de certaines hormones absentes chez l’homme. Ces hormones sont d’ailleurs connues pour influencer la coagulation du sang et le développement des vaisseaux sanguins. Ce trouble circulatoire empêche l’oxygène d’atteindre certaines cellules du cerveau.

Types d’AVC
Il existe deux types d’AVC, l’un dit ischémique et l’autre hémorragique. Le premier se distingue par le manque d’apport sanguin endommageant les tissus cérébraux et / ou du rétrécissement des vaisseaux sanguins qui nécessite en premier lieu un traitement qui empêche les caillots de grossir et limite les risques de formation de nouveaux caillots. Le second type, a lieu lorsque se produit une rupture des vaisseaux cérébraux entraînant une pression et un gonflement constants dans le cerveau. Celui-ci implique la prescription d’un traitement médicamenteux qui fera baisser la tension artérielle. Dans les cas les plus graves, on peut également avoir recours à une angioplastie.

Symptômes
Maux de tête
Un violent mal de tête qui apparaît de façon soudaine peut être le signe précurseur d’un accident vasculaire cérébral surtout si celui-ci est suivi de vomissements et de nausées.

Fatigue soudaine
Une certaine somnolence, des changements d’humeur soudains, une irritabilité ou de la confusion sont aussi des indices révélateurs de l’AVC.

Déficience visuelle
L’une des premières caractéristiques d’apparition de l’AVC est un déficit ou un trouble de la vision. La plupart du temps, ce symptôme apparaît de façon soudaine.

Douleur aiguë dans la poitrine
Un des autres symptômes de l’AVC est une douleur brutale survenant dans la poitrine, accompagnée d’une sensation de forte oppression.

Désorientation
Si vous ressentez une certaine désorientation ou bien que vous perdez le contrôle de votre langage, de votre comportement ou de vos gestes, cela peut également indiquer l’imminence de l’arrivée d’un AVC.

Perte de conscience
La perte de conscience est l’un des signaux de l’AVC qui peut soit, informer qu’un vaisseau qui est directement relié au tronc cérébral s’est bouché, soit qu’il s’est rompu provoquant une hémorragie.

Reconnaître et agir face à un AVC
L’accident vasculaire cérébral pouvant causer des séquelles importantes, voire la mort, il est urgent et vital de réagir de façon efficace dès les premiers symptômes.

En attendant les secours, il est primordial de faire réagir la personne potentiellement victime d’un AVC en la stimulant et en procédant à quelques rapides vérifications :

Si vous constatez un discours anormalement long ou confus, faites parler la personne, posez-lui des questions et faites-lui répéter des mots ou une phrase simple pour vérifier l’apparition de troubles du langage.

Si vous relevez une certaine confusion dans ses gestes, demandez à la personne de lever les deux mains ou les deux bras. en cas d’AVC, une des deux mains ou un des deux bras ne suivra pas l’autre et peut retomber.

Demandez à la personne de serrer les dents, de vous sourire ou même de tirer la langue. Si vous constatez une certaine asymétrie au niveau du visage, celle-ci est caractéristique de l’AVC.

Demandez à la personne de serrer vos mains. Si la pression est moins forte d’un côté, c’est également un signe de l’AVC.

Prévention

En dehors des personnes présentant déjà des risques tels que les diabétiques, les personnes atteintes d’un trouble cardiaque, les personnes migraineuses ou atteintes d’un trouble du sommeil, il est important de mettre en pratique et maintenir un équilibre de vie sain. Cela passe par une alimentation équilibrée, la diminution, voire l’arrêt de l’alcool et du tabac et bien sûr par la pratique d’une activité physique régulière.

Laisser un commentaire