Société : pour jalousie, il retourne en prison

Société : pour jalousie il retourne en prison

Inculpé pour les faits d’assassinat, le prévenu Birame Diallo alias Pape Ba,  mécanicien, âgée de 42 ans, domicilié aux HLM, a comparu avant-hier devant  la barre du chambre criminelle de Dakar.  L’affaire est mise en délibéré. Le jugement sera rendu le 07aout 2018.

Dix jours après sa sortie de prison, Birame Diallo plutôt que de s’amender et de mener une vie irréprochable, a encore montré sa nature belliqueuse en assénant un coup mortel à son ami. L’affaire évoquée avant-hier, a été mise en délibéré et le jugement attendu le 07 aout prochain. Tout est pari d’une altercation entre un certain Modou Thiam et la victime Souleymane Mané. Le mis en cause était venu les séparer afin qu’ils taisent leur mésentente.
C’est alors que la bagarre s’est déclenchée entre les deux amis, une bagarre au cours de laquelle, le prévenu Pape Ba a assené un coup de couteau mortel à son ami. À l’origine de cette bagarre, une fille que les deux protagonistes se disputaient. Quant à Modou Thiam, il a pris la fuite pour se réfugier en guinée Bissau.
D’après la plainte déposée par la mère du défunt, Souleymane Mané, et l’enquête menée par la sureté urbaine, le mis en cause Birame Diallo alias Pape Ba a été arrêté le 09 mai 2012 à Thiès pour une affaire d’association de malfaiteur et vol avec violence. Devant la barre, la mère de la victime, Marie Louise Sagna, très attristée, pleure toujours la mort de son défunt fils âgée alors  de 34 ans. A l’en croire, c’est une fille qui est à l’origine de cette fâcheuse histoire. En effet, à sa sortie de prison, l’inculpé a trouvé sa copine qui  avait noué une relation amoureuse avec la victime.
Pris d’un accès de jalousie, Birame Diallo a administré au défunt des coups de couteau fatidiques qui ont causé une plaie traumatique. Selon le témoin et copine de la victime Aminata Ndaw, Souleymane Mané s’est senti frustré que son ami aille courtiser  sa copine. Devant la barre, l’accusé a reconnu les faits mais nie  que c’est la fille qui est à l’origine de leur différend.  Il a soutenu que la victime lui a donné deux coups de machettes. C’est alors  qu’il a pris un couteau chez le vendeur d’orange pour  se venger avant de prendre la fuite. Pour l’avocat de la défense en se basant des stigmates visibles sur la partie du corps, les coups reçus sont des coups instinctifs.
L’avocat a soutenu que son client a agi dans l’intention de la  légitime défense.  De ce fait, il demande au juge de disqualifier les faits en coups et blessures involontaires. Il a demandé une application bienveillante de la loi. Dans son réquisitoire, le procureur  a soutenu que ce meurtre, commis le 09 mars 2009 aux HLM, est fait de manière volontaire et  préméditée.  Pour lui, les coups ont occasionné des plaies d’un trou de 15 cm.  Pour ces faits d’assassinat et de meurtre, le représentant du parquet a  demandé au tribunal d’agir avec fermeté.
Après sa sortie de prison, 10 jours plus tard,  il tue son ami. Il n y a aucune circonstance atténuante. Après avoir commis son forfait,  il est allé fréquenter de mauvaises personnes, c’est un caïd, un scélérat qui cause des problèmes à la société. Il a demandé une condamnation à perpétuité. L’affaire est mise en délibéré pour le 07 aout 2018.
Le Témoin

Laisser un commentaire