Société Africaine de Raffinage (SAR): le DG relevé pour fautes lourdes

Société Africaine de Raffinage (SAR): le DG relevé

Le conseil d’administration de la Société africaine de raffinage (Sar) a décidé à l’unanimité de relever le directeur général Oumar Diop.

Après avoir refusé d’approuver le rapport de gestion 2017, Locafrique Holding qui va mettre 46 milliards dans les causes de la raffinerie, a demandé le départ du Dg pour « fautes lourdes » avant d’être suivi par les autres administrateurs, a révélé le journal Libération.

Le conseil d’administration de la Société africaine de raffinage (Sar) réuni le 23 décembre à Dakar, a décidé à unanimité , de relever de ses fonctions le directeur général, Oumar Diop pour « fautes lourdes ». En effet, après avoir pris connaissance de l’activité de l’exercice 2017, le conseil a constaté des manquements graves dans la gestion de la société. Des sources du journal renseignent que les membres du conseil ont mis en cause des incohérences manifestées dans les chiffres figurant dans le rapport de l’activité 2017.

« Les administrateurs de Locafrique, de Total et de Sahara Energy ont failli sauter au plafond » glisse une source qui signale que ces derniers ont refusé d’approuver le rapport de gestion ainsi que le projet de budget 2018. Qui plus, la Sar va cette année faire des pertes de 11 milliards FCFA en plus du redressement fiscal de 25 milliards qu’avait révélé le journal « Libération ».

Laisser un commentaire