Sénégal: L’ARTP casse le monopole de la Sonatel et modernise le secteurs des Télécoms

Sénégal: L'ARTP casse

Conformément aux recommandations du chef de l’Etat qui voulait voir baisser les tarifs de télécommunication, le directeur général de l’ARTP a pris les devants. Pour permettre cette baisse, le renforcement de la concurrence a été lancé par Abdou Karim Sall et ses équipes. Désormais de  nouveaux fournisseurs internet et mobile feront leur entrée sur le marché national pour casser le monopole de la Sonatel.

Les tarifs exorbitants des opérateurs de télécommunication au Sénégal seront bientôt de vieux souvenirs. A en croire Abdou Karim Sall, « seul le renforcement de la concurrence permettra aux consommateurs d’avoir des services de qualité, à moindre coûts ». Pour en arriver à cette possibilité, l’ARTP a décidé le dégroupage de la boucle locale. La Sonatel, qui est propriétaire des installations, doit impérativement travailler avec les nouveaux opérateurs. Et cette coopération doit conduire à une entente entre la Sonatel, l’opérateur historique, et le nouveau opérateur, comme cela se fait en France avec France Télécom.

Cette ouverture, à la concurrence, permettra aux consommateurs de voir baisser davantage les tarifs des appels téléphoniques comme des abonnements internet. Aussi, M. Abdou Karim Sall a déclaré que « grâce à des mécanismes mis en place, par l’ARTP, les auditeurs des tarifs pourront savoir si les opérateurs de téléphonie respectent les tarifs mis en place par l’autorité. » Pour atteindre cet objectif, Abdou Karim voudrait que, désormais, les Sénégalais puissent avoir un éventail de choix quant à leur opérateur. C’est, dans ce cadre là que 3 licences OVMO seront lancées pour permettre d’accueillir de nouveaux opérateurs mobiles.

Laisser un commentaire