SDE: L’ARMP juge sa requête recevable et suspend la procédure du contrat de réaffermage

SDE

La sénégalaise des eaux (SDE) vient de remporter une manche dans le bras de fer qui l’oppose à l’Etat à propos de l’attribution du marché de l’affermage de l’eau dans nos grands centres urbains. en effet, sa requête en contestation contre la désignation provisoire de SUEZ comme futur gestionnaire de l’hydraulique urbaine a été jugée recevable par l’agence de régulation des marchés publics (ARMP).

Laquelle a décidé de suspendre l’attribution provisoire faite par le gouvernement. La balle est désormais dans le camp du directeur général de l’ARMP Saer Niang et de son Comité de règlement des différends (CRD) qui ont en principe un délai de 7 jours pour rendre leur décision sur cette requête.

Mais attention, un délai qui ne commence à courir qu’à partir du moment où l’ARMP aura reçu tous les documents lui permettant de faire une religion sur cette affaire. Autrement dit, la suspension pourrait durer longtemps…

si le gouvernement ne fait pas un forcing. La SDE entend continuer à se battre.

Comme annoncé depuis quelques temps suite à la désignation provisoire de la société française SUEZ comme gestionnaire de l’hydraulique urbaine au Sénégal, la filiale d’Eranove a effectivement déposé un recours en contestation et en annulation de l’acte posé par le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye, à travers la commission des marchés de son ministère.

Des sources proches du dossier informent que l’ARMP a jugé recevable la requête de la SDE. Seulement si le directeur général de la SDE et son équipe ont gagné une bataille, il leur reste encore d’autres batailles à remporter. Le chemin est parsemé d’embûches de taille tapies dans la pénombre. « Ce qu’il faut comprendre à ce niveau de la procédure, c’est que tout simplement la requête de la SDE est recevable devant l’ARMP ».

Laisser un commentaire