Santé: Comment se passe une échographie pelvienne ?

Santé: Comment se passe une échographie pelvienne ?

0

L’échographie pelvienne, c’est quoi ?
L’échographie pelvienne est un examen d’imagerie médicale permettant de visualiser les organes du pelvis, autrement dit les organes situés sous la hanche : la vessie, l’utérus et les ovaires chez la femme, la vessie et la prostate chez l’homme. Elle sert également à visualiser les artères qui irriguent la région pelvienne (artères iliaques internes) lorsqu’elle est associée à un doppler.

Comme toutes les échographies, l’échographie du pelvis repose sur la propagation d’ultrasons. Lorsque ces ultrasons rencontrent un organe, ils renvoient un écho. Les appareils utilisés se chargent ensuite de diffuser sur un écran d’ordinateur les images reproduites à partir des échos renvoyés.
Pourquoi prescrire une échographie pelvienne ?
L’échographie pelvienne est prescrite par le gynécologue ou l’urologue lorsqu’ils suspectent une anomalie ou une pathologie au niveau de la région pelvienne. Cet examen est surtout indiqué chez les femmes :
pour rechercher l’origine de douleurs pelviennes ou de saignements inexpliqués
pour examiner les ovaires, à la recherche d’un kyste ou d’une tumeur
en cas de suspicion de malformation de l’utérus ou de fibrome utérin
pour examiner la muqueuse qui recouvre l’utérus (endomètre)
pour visualiser la vessie en cas de troubles urinaires
pour vérifier la position d’un stérilet.
Chez les hommes, l’échographie pelvienne est surtout indiquée à des fins diagnostiques pour examiner la vessie et la prostate en cas de suspicion de problèmes urinaires, de tumeur bénigne (adénome de la prostate) ou maligne (cancer).
Enfin, cet examen peut être prescrit pour explorer les artères et les veines iliaques afin de déterminer l’origine d’un problème de circulation sanguine (artérite, athérosclérose).
Comment se déroule une échographie pelvienne ?
Cet examen s’effectue dans un cabinet de radiologie ou de gynécologie. Il dure généralement moins d’une demi-heure. Il diffère d’une personne à une autre selon la voie utilisée pour introduire la sonde :
voie sous-pubienne : le médecin demande au patient ou à la patiente de s’allonger sur le dos. Il applique du gel qui facilite la diffusion des ultrasons sur la peau, au niveau du pubis. L’appareil est placé directement sur la peau et se déplace lentement pour capturer les images des organes étudiés.
Voie intra vaginale : une sonde recouverte d’un préservatif enduit de gel conducteur est introduite dans le vagin de la patiente allongée sur le dos, jambes pliées ;
voie intra rectale : cette voie est réservée aux hommes lorsque le médecin souhaite étudier la prostate. La sonde recouverte d’un préservatif est insérée dans l’anus.
Dans la plupart des cas, un premier examen est réalisé avec la vessie pleine. Le patient doit ensuite la vider avant d’être soumis à un second examen.
Quels sont les risques de l’échographie pelvienne ?
En général, l’échographie pelvienne n’entraîne aucune complication majeure.
L’échographie pelvienne est-elle douloureuse ?
Cet examen est normalement indolore. Une sensation de gêne et d’inconfort est parfois ressentie lorsque la sonde est introduite dans le vagin ou le rectum.

Laisser un commentaire