Samuel Sarr demande à Macky Sall d’arrêter de persécuter Me Abdoulaye Wade

Samuel Sarr demande à Macky Sall

 

Dans un communiqué Samuel Ameth Sarr a demandé à Macky Sall d’arrêter de persécuter Me Abdoulaye Wade et de faire du patriarche du Parti démocratique sénégalais (PDS), « une référence nationale pour la postérité ».

C’est avec indignation et amertume que j’ai appris par un communiqué daté du 26 mai 2018, la saisie des clés de la mythique maison du Point E de l’ancien Président de la République du Sénégal, Maître Abdoulaye WADE, par un huissier de justice pour une somme de 550 millions de francs CFA. Cette maison du Point E qui a été acquise par notre père spirituel après de dures années de labeur, au- delà de sa fonction sociale, a servi de champ de batailles politiques pour asseoir une démocratie enviable au Sénégal et permettre à beaucoup d’hommes et de femmes, y compris l’actuel Président de la République, de se hisser au plus haut sommet de la pyramide politique et étatique.

Je soutiens, solennellement que, quels que soient les mobiles évoqués pour la saisie des clés de cette maison par voie judiciaire, le Président de la République , Macky SALL, devrait prendre toutes les dispositions idoines pour faire éviter une telle situation à notre père spirituel, à son bienfaiteur qu’il ne cesse de harceler depuis qu’il lui a succédé à la magistrature suprême. Les valeurs qui caractérisent la nation sénégalaise parmi lesquelles l’honneur aux anciens et la reconnaissance de l’Etat à ses serviteurs pour services rendus, devaient empêcher une telle bourde voire humiliation.

C’est pourquoi, je lance un appel solennel à toutes les Sénégalaises et à tous les Sénégalais convaincus de l’apport de Maître Abdoulaye WADE dans l’édification d’un Sénégal démocratique et en voie de développement ainsi qu’à ses fils et filles spirituels, de mutualiser leurs ressources financières pour la récupération des clés de cette mythique maison du Point E dans les 15 jours qui suivent. Enfin, au Président de la République, Macky SALL, je lui demande d’arrêter la persécution de celui qui a beaucoup fait pour lui et d’en faire une référence nationale pour la postérité.

Dakar, le 28 mai 2018
 SAMUEL AMETH SARR 
Candidat à l’élection présidentielle de 2019

Laisser un commentaire