Saint-Louis : Chavirement de 5 pirogues

Saint-Louis

Un chavirement de pirogue a fait cinq morts sur le coup. Le drame, survenu dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 novembre, au niveau de la brèche de Saint-Louis, a également fait des blessés. Sept sont dénombrés.
Trois pêcheurs sont portés disparus à Saint-Louis après le chavirement simultané jeudi de cinq embarcations à hauteur de la brèche du fleuve Sénégal, a appris l’APS de bonne source.

 

Sept blessés ont également été enregistrés dans cet accident. Ils sont actuellement pris en charge à l’hôpital régional, d’après le service régional des pêches. Des secours ont été déployés sur le lieu de l’accident afin de retrouver les personnes disparues dans cet accident survenu dans la brèche devenue au fil des années une embouchure par laquelle les pirogues passent pour rejoindre le large ou retrouver le fleuve.

Des dizaines de personnes ont perdu la vie en tentant de traverser cette brèche ouverte depuis 2003 sur la Langue de Barbarie pour faire face à la menace de crue du fleuve Sénégal, et sauver la ville d’importantes inondations. De quatre mètres au départ, cette brèche s’étend désormais sur plusieurs kilomètres.

Ces derniers, rapporte le correspondant de Sud fm, ont été évacués à l’hôpital régional de Saint-Louis par les éléments des sapeurs-pompiers. D’autres pêcheurs sont portés disparus, confie la source.

Un énième accident qui a mis l’Union nationale des pêcheurs artisanaux de Saint-Louis (UNAPAS) dans tous ses états. Montés au créneau, ces pêcheurs ont renouvelé leur alerte sur la problématique de la brèche qui continue, fulminent-ils, de faire des victimes et de causer d’énormes dégâts matériels.

Les victimes de cette nuit viennent s’ajouter à la longue liste d’au moins 300 morts depuis l’ouverture de cette brèche. L’UNAPAS exige le balisage et le dragage de la brèche pour mettre un terme à ces nombreux accidents.

Laisser un commentaire