Saccage du siège de Pastef : El Malick Ndiaye dénonce la sortie d’Ismaïla Madior Fall

Les militants et leaders de Pastef attendent toujours que justice soit faite sur le saccage de leur siège. Le secrétaire à la communication de Pastef, El Malick Ndiaye, dénonce la sortie du ministre de la Justice Ismaïla Madior Fall.

«Sur le saccage de notre siège, l’enquête est cours. Nous avons préféré laisser la justice et la police faire tranquillement leur travail. Et on espère que les Sénégalais seront bientôt éclairés. Même si, malheureusement, disons-le, c’est regrettable de voir le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, sortir pour dire que celui qui a vu son siège saccagé était dans la victimisation et dans la propagande. C’est-à-dire qu’il est en train d’orienter l’enquête».

Parlant de la question des alliances, El Malick Ndiaye estime que Pastef «a des alliés de principe qui ne sont pas venus pour négocier des postes, mais qui sont venus pour que leurs idées et leurs projets de société soient pris en compte dans le programme du candidat Ousmane Sonko.  Ça a été le cas avec Pierre Atépa Goudiaby. C’était le cas aussi pour Boubacar Camara. Ce sont les mêmes discussions avec le président Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall et Mamadou Lamine Diallo, etc. Nous espérons que, dans les heures à venir, ils vont même s’adresser aux Sénégalais pour montrer leur position».

Pour El Malick Ndiaye, «la seule condition que ces gens-là nous ont posée, c’est de prendre en compte les questions essentielles dans le programme, à savoir l’indépendance de la justice, la réforme de l’Assemblée nationale, les questions de souveraineté, la gouvernance de nos ressources. A savoir la rationalisation des dépenses de l’Etat, la démission de la présidence du parti politique. Ce sont des questions fondamentales et, pratiquement, on a une convergence de vues totale sur ces questions-là». Ousmane Sonko va présenter son programme ce vendredi.

Auteur: Samsidine DIATTA

Seneweb

Laisser un commentaire