La revue sportive du 13 mars

    La revue sportive du 13

    Nike a la clé pour Neymar

    Neymar, encore et toujours en Espagne. Comme tous les matins, les journaux espagnols se déchaînent sur l’actualité de la star brésilienne et sur les rumeurs l’envoyant dès cet été au Real Madrid. Aujourd’hui, c’est AS qui fait sa une sur la star du PSG. Selon le quotidien, c’est la marque Nike qui détient la clé du transfert de Neymar au Real. Les Madrilènes sont en effet aujourd’hui sous contrat avec Adidas jusqu’en 2020 pour un montant de 40 millions d’euros par an. Une somme que les Madrilènes trouvent insuffisante. Ils pourraient donc se tourner vers Nike qui leur proposerait beaucoup plus. Surtout, la marque à la virgule pourrait payer une partie du transfert du Brésilien à en croire le média espagnol. Une aide précieuse si l’on atteint les sommes indiquées, aux alentours de 400 millions d’euros.

    Mourinho clashe Franck De Boer

    Alors que l’ancien entraîneur de Crystal Palace, Frank De Boer, avait critiqué ses derniers jours la gestion de Marcus Rashford par José Mourinho, le Special One lui a répondu hier à la veille du huitième de finale retour de la Ligue des Champions face au FC Séville. Le Portugais a notamment indiqué qu’il voulait répondre « au pire entraîneur de l’Histoire de la Premier League. » Même si la réflexion est personnelle, Mourinho s’appuie sur les statistiques du Néerlandais dans le championnat anglais : 7 matchs, 7 défaites. Implacable.

    Comment Zidane a redressé le Real Madrid

    Après la qualification du Real Madrid pour les quarts de finale de la Ligue des champions, la saison madrilène semble avoir pris un nouveau tournant. Positif celui-là. Et Marca ce matin de détailler la recette de Zinedine Zidane pour sortir les Merengues de la crise. Le coach français a surtout réussi à emmener tout son groupe avec lui et à gagner le respect de tous. Il a notamment appliqué ce que ses joueurs lui demandaient : de faire jouer ceux qui le méritaient le plus. Ainsi, Bale et Isco ont parfois été écartés au profit de Asensio et Lucas Vazquez, comme au Parc des Princes. Surtout, Zidane a gagné le respect par son management. À base d’entretiens individuels, de liberté donnée aux joueurs ou encore d’entraînements poussés, le Français est devenu aujourd’hui incontournable auprès de ses hommes, qui semblent plus unis que jamais, pour le média espagnol.

    Laisser un commentaire