Révélations explosives de Matar Diokhané : « Daesh projette d’installer un Etat islamique au Sénégal »

Des révélations de taille au 13e jour du procès de l’Imam Ndao et Cie.

Le prévenu Matar Diokhané, appelé à la barre ce lundi, a mis au grand jour le projet flippant du groupe terroriste le plus puissant au monde pour le Sénégal. Selon Diokhané, le pays de la Teranga est sur les tablettes de l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), qui prévoit d’en faire un Califat.

« Je n’ai pas une idée de djihadiste. Mais, Daesh projette d’installer un Etat islamique au Sénégal. J’ai reçu le message. Et, ceux qui sont en Lybie, adhèrent à ce projet« , a-t-il dit. D’après Pressafrik.com qui donne l’information, Diokhané a aussi révélé devant la barre de la Chambre criminelle de Dakar que les chefs de Boko Haram lui vouaient un respect total. Ce qui expliquait, le présumé sergent-recruteur des candidats sénégalais au jihad, qu’il y a des mois où, son salaire lui était remis par deux hommes. Il arrivait que d’Aboubacry Sheikau se déplace uniquement pour lui.

Concernant son implication pour régler la situation des Sénégalais qui étaient dans le fief de Boko Haram, M. Diokhané rétorque que c’est uniquement son désir de venir en aide à ses compatriotes dans le besoin qui l’a motivé, d’autant plus qu’il occupait une position privilégiée. « J’avais une grande école là-bas. Un jour quelqu’un est venu à Andak pour me dire que les Sénégalais qui étaient à Sambissa, avaient des divergences avec Aboubacry Sheikau. Quand je suis venu, j’ai rencontré les Sénégalais qui étaient là-bas. Sheikau pensait que quiconque qui avait une carte d’identité, était susceptible de sortir de la religion », a déclaré l’accusé Matar Diokhané devant la barre.

Avec Leral

Laisser un commentaire