Retour au bercail des migrants sénégalais : ces revenants de l’enfer libyen

Retour au bercail des migrants sénégalais

0

 Ils sont au nombres de 171 personnes qui ont foulé le tarmac de l’aéroport Léopold Senghor ce jeudi. Ils sont des migrants qui, disent-il, « vivaient l’enfer en libye. Témoignages…

« En Libye, à tout moment on peut t’attraper et te cribler de balles. J’ai vu des gens froidement assassinés » : ces propos sont d’El Hadji Ali Savané, Un rapatriés qui vient d’être élargi de prison. Il narre : « J’ai été emprisonné pendant trois mois. Le jour où on m’a amené en prison, on m’a réveillé en plein sommeil. Je suis arrivé en Libye au mois de janvier dernier. Malheureusement, je n’ai pas pu travailler là-bas. Le racisme est une réalité en Libye. Les Noirs ne sont pas bien vus. Ils sont souvent agressés, rackettés et même tués. »

En Libye, soutient ce jeune tambacoundois, les migrants sont à la merci des « bandits-kidnapper. Et il faut acheter sa liberté pour échapper aux tortues. La police, elle, n’hésite pas à martyriser dans les prisons ».

Un autre jeune se lâche sur les colonnes de sud quotidien : « J’ai fait presque un an et demi en Libye. J’y ai rencontré beaucoup de difficultés. C’est ce matin (hier, jeudi 1 juin), en revenant à Dakar, que je suis sorti de prison. J’y ai laissé 80 Sénégalais. L’Etat du Sénégal doit faire des efforts pour leur venir en aide. » Le Sénégal attend 180 jeunes migrants dans quatre jours.

 

 

Laisser un commentaire