Reprise du procès de Khalifa Sall et Cie : tous à l’écoute du Juge Demba Kandji

Le procès en appel de Khalifa Sall et Cie reprend ce mercredi. Il avait été suspendu le 12 juillet pour permettre aux avocats de la défense de se procurer la décision de la Cour de justice de la  Cedeao. En se fondant sur l’arrêt de la cour de justice de la Cdeao, le juge doit trancher sur cette affaire qui continue de défrayer la chronique.

La Cour de justice de la Cedeao a dans son arrêt estimé que la procédure ayant abouti à la condamnation de Khalifa Sall est entachée d’irrégularités.

Les avocats de l’État du Sénégal ont interprété autrement la décision de la Cour de la Cedeao. Selon eux, cette juridiction internationale  a  juste condamné l’État du Sénégal à payer, en guise de réparation, la somme de 35 millions de francs Cfa avant de débouter les requérants du « surplus de leurs prétentions ». Sur ce, ils plaident le maintien de Khalifa Sall et Cie en prison et la poursuite de l’audience.

D’après eux, la Cour de Justice de la Cedeao, en rendant son arrêt, n’a jamais demandé la cessation des poursuites et la libération immédiate des personnes qui sont en détention. L’ancien bâtonnier Yérim Thiam et ses camarades croient savoir que cette  requête de la défense est une façon de gagner du temps pour retarder le procès.

L’avocat général, pour sa part, avait, dans son réquisitoire, invité le président au tribunal  à respecter l’arrêt la Cour de justice de la Cedeao. Suite à ce réquisitoire, les commentaires ont surgi de partout. D’aucuns ont compris qu’il était favorable à la libération du maire de Dakar et Cie tandis que d’autres ont pensé qu’il faisait allusion au paiement des 35 millions de francs Cfa par l’État.

Mais, à quelques heures de l’ouverture du procès, le maitre des poursuites prononce par écrit un réquisitoire pour demander le maintien de Khalifa Sall et Cie en prison. Et ce, le juge, Demba Kandji, qui a le dernier mot, va trancher ce mercredi.

Laisser un commentaire