RD Congo : un candidat à l’élection accuse la police d’avoir tué 2 de ses militants

RD Congo : un candidat

Texte alternatif de la bannière

Martin Fayulu, l’un des candidats à l’élection présidentielle en République démocratique du Congo, a accusé la police d’avoir tué deux de ses partisans lors d’un rassemblement électoral qui s’est tenu à Lubumbashi, dans le sud-est de la ville.

Les données publiées par l’Association congolaise pour l’accès à la justice montrent que 43 autres personnes ont été blessées lors de l’incident au cours duquel la police a tiré à balles réelles sur des partisans de l’opposition.

Le chef de la police de la province du Haut Katanga, le général Paulin Kyungu, n’a pas confirmé la mort des deux civils.

Laisser un commentaire