Québec : Les Noirs, les Autochtones et les Arabes davantage ciblés par le SPVM

Les Noirs, les Arabes et les Autochtones sont beaucoup plus susceptibles d’être interpellés par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport de recherche commandé par la Ville de Montréal, publié lundi.

Alors qu’ils ne constituent que 10% de la population, les Noirs ont fait l’objet du quart des interpellations du SPVM entre 2014 et 2017. À titre comparatif, ce chiffre atteint environ 40% chez les Blancs, qui représentent plus de 65% de la population.

Pendant cette même période, les interventions policières ont quadruplé auprès des Arabes et augmenté de «presque sept fois» chez les Autochtones. Les femmes autochtones seraient d’ailleurs «particulièrement ciblées». Selon l’étude, ces dernières courent «11 fois plus de chances» de se faire interpeller que les femmes blanches.

De manière générale, un Noir ou un Autochtone aurait environ 4 fois plus de chance d’être interpellée qu’un Blanc.

Les auteurs du rapport – le professeur à l’École de criminologie de l’UdeM Massimiliano Mulone, le professeur au Département de sociologie de l’UQAM Victor Armony et l’enseignante à l’Université TELUQ Mariam Hassaoui –, sont catégoriques. Il s’agit d’«une forme de discrimination systémique».

Si l’étude démontre que des «biais systémiques liés à l’appartenance sociale» existent au SPVM, il demeure difficile de lier ceux-ci au profilage racial, selon les chercheurs. Ces derniers n’ont pas eu accès aux motifs des interpellations.

La suite est par ici :

Les Noirs, les Autochtones et les Arabes davantage ciblés par le SPVM

ViaMétro du lundi 7 octobre 2019
SourceMétro
PARTAGER
Article précédentPont Malick Sy : Un jeune homme meurt dans un accident, la circulation très perturbée
Article suivantDirect/Live : En conférence de presse, Me El Hadji Diouf fait de nouvelles révélations
Le Pr Babacar Kanté, ancien juge au Conseil constitutionnel, a soutenu que l’indépendance d’un juge est fondée sur sa morale, son éthique, ses vertus et ses qualités personnelles, ajoutant qu’aucune loi ne peut garantir l’indépendance d’un juge quand il ne veut pas l’être, lors d’un atelier. KEWOULO.INFO . « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. », LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR . “Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons.”, MARTIN LUTHER KING . https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/ Intégrité (LAROUSSE.FR) DÉFINITIONS État de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement : L’intégrité du territoire, d’une œuvre. État de quelque chose qui a conservé sans altération ses qualités, son état originels : Conserver l’intégrité de ses facultés intellectuelles malgré l’âge. Qualité de quelqu’un, de son comportement, d’une institution qui est intègre, honnête : L’intégrité d’un juge. https://ricochet.media/fr/3517/affaire-mamadi-iii-fara-camara-une-enquete-tenant-compte-des-problemes-systemiques-simpose SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ REIGNE UN RACISME SYSTÉMIQUE ÉXUBÉRANT ANTI-MINORITÉS RACISÉES DANS LE SYSTÉME DE JUSTICE, UN SYSTÉME DE JUSTICE QUI NE MANQUE PAS DE GÊNE DE FAIRE DE LA VICTIME RACISÉE LE BOURREAU ET LES BOURREAUX DES PACHAS. https://ricochet.media/fr/3517/affaire-mamadi-iii-fara-camara-une-enquete-tenant-compte-des-problemes-systemiques-simpose Cette vision agit comme « […] un filtre inconscient de la preuve qui permettra de « monter un dossier » contre un suspect, tout en écartant, négligeant ou en supprimant des éléments de preuve tendant à innocenter ce même suspect ». Elle touche tous les intervenants judiciaires, dont les policiers et les procureurs de la Couronne, en leur permettant de fonder leurs décisions sur des raccourcis mentaux. Le « préjugé de confirmation » fait partie des mécanismes qui sous-tendent cette vision en renforçant une perception tronquée de la réalité. Sans compter que les préjugés, conscients ou non, s’infiltrent dans l’interprétation des faits et de la preuve. C’est ainsi que le racisme implicite et systémique entre en jeu, mettant en péril la notion de présomption d'innocence, principe fondamental en vertu de la primauté du droit. Panique morale et pressions institutionnelles renforçant la vision tunnel Alors que la victime du crime est un policier, lorsque les enquêtes policières visent des personnes noires, racisées, marginalisées ou autochtones, cela peut mener à une certaine panique morale qui met en péril toute réflexion rationnelle. Lorsqu’un incident se produit, ces personnes se voient attribuer arbitrairement la responsabilité des torts. Ces personnes étant socialement marginalisées et stigmatisées, la société et les institutions se mobilisent facilement contre elles. À plus forte raison, lorsque les policiers sont soumis aux pressions médiatiques ou institutionnelles portées par les demandes du public, qui requièrent l’identification rapide d’un suspect. Cela a pour effet de renforcer la vision tunnel. On est à même de constater l’importance des garanties procédurales et institutionnelles lors de l'enquête et du dépôt des accusations. Rappelons que le procureur de la Couronne exerce un rôle quasi judiciaire, qui lui impose de rechercher la vérité et non d’obtenir une condamnation. L'utilisation pondérée du pouvoir discrétionnaire est donc au cœur du système de justice pénale. Or, les procureurs ne sont à l’abri ni de la panique morale, ni des pressions institutionnelles, ni de la vision tunnel. L’histoire judiciaire nous apprend que cette vision a eu des effets dévastateurs dans plusieurs cas ayant mené à des commissions d’enquête dans les dossiers de condamnations injustifiées de Donald Marshall Jr l, Guy-Paul Morin, David Milgaard, Thomas Sophonow et James Driskell, personnes racisées (Autochtones). Dans ces dossiers, tous les procureurs de la Couronne étaient pourtant des avocats expérimentés. Fait d’autant plus inquiétant, la Cour suprême du Canada a reconnu à maintes reprises la présence du racisme à l’endroit des personnes noires et Autochtones au sein de la société et du système de justice pénale. L’expérience des procureurs de la Couronne et le fait qu’ils occupent une haute position hiérarchique ne permettent pas d’inférer qu’ils comprennent le racisme systémique et ne les préservent pas des œillères de la vision tunnel. En 1989, la Commission royale d’enquête dans le dossier Donald Marshall Jr., un Autochtone condamné à tort pour un meurtre, avait conclu que l'enquête policière semblait avoir pour but de rechercher uniquement des éléments de preuve inculpatoire sur le meurtre et d'écarter l’ensemble des autres preuves disculpatoires. Les trois commissaires avaient conclu qu'une des raisons pour lesquelles Donald Marshall Jr. avait été reconnu coupable et avait passé onze ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, c’est parce qu’il était un « Indien ». ricochet.media . https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LE SYSTÉME DE JUSTICE A MENTI, A TRICHÉ, MENT ET TRICHE POUR NUIRE À UN NOIR ET UN ÉTRANGER (expérience). https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1802520/genou-spvm-police-montreal-george-floyd-enquete Soyez vigilent dans ces pays où la police est RACISTE, RACIALISTE ET MALICIEUSE vis-à-vis des autochtones, des noirs, des arabes, etc. https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ Fabrique de preuve, MAQUILLAGE DE CRIMES, Montages, Manipulation, Combines, Mensonge, Tricherie, Utilisation et MOBILISATION des services de l`état dans de la criminalité, REFUS D`ALLER À UN PROCÈS OUVERT AU PUBLIC DÈS LORS QUE LE DOSSIER EST GÉNANT POUR LA JUSTICE "TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE, TRÈS TRÈS TRÈS INDÉPENDANTE, TRÈS TRÈS TRÈS IMPARTIALE, TRÈS TRÈS TRÈS NEUTRE ET TRÈS TRÈS TRÈS ÉTHIQUE", etc.

4 Commentaires

    • Dany Laferrière: le racisme est un virus

      https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2020-06-10/dany-laferriere-le-racisme-est-un-virus

      Petit traité sur le racisme

      https://www.ledevoir.com/opinion/idees/599265/idees-petit-traite-sur-le-racisme

      La famille de Pierre Coriolan réclame 163 000$ à la Ville de Montréal

      https://journalmetro.com/actualites/montreal/1389910/la-famille-de-pierre-coriolan-reclament-163-000-a-la-ville-de-montreal/

      QUÉBEC

      Personnes décédées suite à une intervention policière à Montréal / Persons who died following a police intervention in Montreal :

      Liste des noms des personnes décédées aux mains de la police au Canada
      Personnes qui ont perdu la vie aux mains de la police au Canada (depuis 1987) *

      Persons who lost their lives at the hands of the police in Canada (since 1987) *

      QUÉBEC

      Personnes décédées suite à une intervention policière à Montréal / Persons who died following a police intervention in Montreal :

      Serge Laforest, 33, d. le 16 avril 1987
      Mark White, 30, d. le 14 août 1987
      Anthony Griffin, 19, d. le 11 novembre 1987
      Bernard Laforest, 26, d. le 20 juin 1988
      José Carlos Garcia, 43, d. le 7 octobre 1988
      Yvon Lafrance, 40, d. le 3 janvier 1989
      Norman Major, 29, d. le 28 septembre 1989
      Leslie Presley, 26, d. le 9 avril 1990
      Jorge Chavarria-Reyes, 22, d. le 22 novembre 1990
      Fabian Quienty, 25, d. le 25 janvier 1991
      Yvan Dugas, 36, d. le 19 avril 1991
      Fritzgerald Forbes, 22, d. le 14 juin 1991
      Marcellus François, 24, d. le 18 juillet 1991
      Armand Fernandez, 24, d. le 4 novembre 1991
      Arthur Vahan Sukias, 37, d. le 31 janvier 1992
      Trevor Kelly, 43, d. le 1 janvier 1993
      Raphaël-William Geronimo-Castillo, 32, d. le 6 mai 1994
      Paolo Romanelli, 23, d. le 9 mars 1995
      Martin Suazo, 23, d. le 1 juin 1995
      Philippe Ferraro, 67, d. le 26 juin 1995
      Nelson Perreault, 38, d. le 15 avril 1996
      Daniel Bélair, 39, d. le 17 mai 1996
      Michel Mathurin, 49, d. le 17 juin 1996
      Richard Whaley, 29, d. le 10 novembre 1996
      Yvan Fond-Rouge, 36, d. le 30 avril 1998
      Michel Charette, 36, d. le 17 juin 1998
      Jean-Emmanuel Beaudet, 27, d. le 23 juin 1999
      Jean-Pierre Lizotte, 45, d. le 16 octobre 1999
      Carl Ouellet, 34, d. le 31 mai 2000
      Luc Aubert, 43, d. le 16 juillet 2000
      Sébastien McNicoll, 26, d. le 18 juillet 2000
      Michael Kibbe, 19, d. le 8 février 2001
      Michel Morin, 43, d. le 4 septembre 2002
      Wilson Oliviera, 24, d. le 12 avril 2003
      Michel Berniquez, 45, d. le 28 juin 2003
      Rohan Wilson, 28, d. le 21 février 2004
      Stéphane Coulombe, 35, d. le 24 juin 2004
      Daniel Annett, 42, d. le 25 juillet 2004
      Maurice Leblanc, 59, d. le 4 juillet 2005
      Mohamed Anas Bennis, 25, d. le 1 décembre 2005
      Vianney Charest, 51, d. le 9 juillet 2007
      Quilem Registre, 39, d. le 18 octobre 2007
      Fredy Villanueva, 18, d. le 9 août 2008
      Claude Racine, 55, d. le 28 juin 2010
      Jean-Claude Lemay, 48, d. le 26 janvier 2011
      Patrick Saulnier, 26, d. le 6 février 2011
      Mario Hamel, 40, d. le 7 juin 2011
      Patrick Limoges, 36, d. le 7 juin 2011
      Julien Gaudreau, 25, d. le 11 juin 2011
      Farshad Mohammadi, 34, d. le 6 janvier 2012
      Jean-Francois Nadreau, 30, d. le 16 février 2012
      Robert Hénault, 70, d. le 8 août 2013
      Isidore Havis, 72, d. le 17 août 2013
      Donald Ménard, 41, d. le 11 novembre 2013
      Sisavat Pagnasith, 38, d. le 27 décembre 2013
      Alain Magloire, 41, d. le 3 février 2014
      René Gallant, 45, d. le 31 mai 2015
      Sylvain Beauchamp, 53, d. le 13 mars 2016
      Bony Jean-Pierre, 46, d. le 4 avril 2016
      André Benjamin, 63, d. le 25 avril 2016
      Jimmy Cloutier, 38, d. le 6 janvier 2017
      Koray Kevin Celik, 28, d. le 6 mars 2017
      Noam Cohen, 27, d. le 15 juin 2017
      Pierre Coriolan, 58, d. le 27 juin 2017
      Nicholas Gibbs, 23, d. le 21 août 2018
      Sylvain Legault, 54, d. le 11 mars 2020
      Patrick Bellemare, 51, d. le 20 juin 2020
      Sheffield Matthews, 41, d. le 29 octobre 2020

      suite : https://www.cobp.resist.ca/fr/node/22520

  1. Le fils de Dadis Camara a-t-il été assassiné ?

    https://www.jeuneafrique.com/184654/politique/le-fils-de-dadis-camara-a-t-il-t-assassin/

    CANADA : Sira Ndiaye se jette du 22éme étage d’un immeuble , Suicide ou meurtre ? la communauté Sénégalaise s’interroge

    https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble–Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html

    Affaire Fredy Villanueva: l’intervention de la Cour supérieure demandée

    MONTRÉAL – Excédé par la lenteur de la Cour du Québec à se prononcer concernant une plainte criminelle privée déposée contre le policier qui a tué Fredy Villanueva en août 2008, un militant de la Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP) s’est adressé à la Cour supérieure du Québec pour forcer le tribunal à trancher.

    https://www.journaldemontreal.com/2017/04/06/affaire-fredy-villanueva-lintervention-de-la-cour-superieure-demandee

    Amadou Gaye croyait arriver dans un « paradis terrestre » en immigrant du Sénégal au Canada, mais a plutôt vécu l’enfer

    https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/actualites-judiciaires/201901/16/01-5211306-harcelement-au-travail-quand-le-racisme-rend-malade.php

Laisser un commentaire